23.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Meriem Chorfi : L’Algérie a fait des pas importants en matière de promotion de l’enfance

L’Algérie a fait depuis l’indépendance de grands pas et réalisé d’importants acquis en matière de protection et de promotion de l’enfance, a affirmé, vendredi à Sétif, la déléguée nationale à la protection de l’enfance, Meriem Chorfi.

Par Hania Y.

Au deuxième jour de sa visite dans la wilaya de Sétif dans le cadre de la célébration de la journée nationale de l’enfance (15 juillet) sous le slogan «J’aime mon pays l’Algérie», Mme Chorfi a indiqué que «l’Algérie s’est attachée dès le recouvrement de sa souveraineté nationale à donner à l’enfant la place qui lui revient, à savoir l’école, en combattant l’illettrisme, le travail et autres pratiques dont était victime l’enfant».
Mme Chorfi a affirmé dans le même contexte : «Nous sommes fiers, 60 ans après l’indépendance, des acquis concrétisés par l’Algérie dans le domaine de la protection et de la promotion de l’enfance qui la placent au premier rang des pays protégeant et promouvant l’enfant». Elle a rappelé, en ce sens, que «la Constitution algérienne englobe l’intégralité des droits de l’enfant et sa protection contre toutes les formes de criminalité et d’exploitation par le travail et lui a assuré le droit à une instruction gratuite et obligatoire».
Mme Chorfi a également ajouté que «la Constitution algérienne a consacré l’intérêt suprême de l’enfant», avant de souligner que «la loi relative à la protection de l’enfant du 15 juillet 2015 a pris en charge tous les aspects liés aux droits de l’enfant et a accordé un intérêt particulier à certaines catégories d’enfants».
«De grands efforts ont été déployés au cours des dernières années par l’ensemble des acteurs, en vue de protéger et promouvoir l’enfant en Algérie en tant qu’acteur futur au sein des institutions, de la société civile et autres», a-t-elle assuré.
Elle a relevé, à ce propos, que «l’instance nationale de protection et de promotion de l’enfance, et au regard de l’étendue de ses missions, continuera de former les intervenants et de coordonner les efforts avec tous les acteurs», estimant que «la protection de l’enfance en Algérie constitue une responsabilité collective».
Mme Chorfi a visité, vendredi, le centre de l’enfance assistée garçons 2 «Sitr Errahmane Abdelwahad», dans la région El Hidhab (Est de Sétif), où elle a honoré notamment les lauréats du BEM 2022.
Accompagnée de la représentante du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Amel Djouamaa et de la représentante de l’Unicef en Algérie, Noura Boukhelifa, Mme Chorfi s’est enquise de la piscine mobile dont a bénéficié le centre parmi 17 autres piscines similaires réparties sur plusieurs régions de la wilaya, et a insisté sur l’importance de fournir de pareils équipements aux centres pour enfants.
A l’Ecole nationale des sports olympiques d’El Bez (Ouest de Sétif), la déléguée nationale à la protection de l’enfance a assisté à la finale du concours de wilaya de calcul mental (Soroban) qui a connu la participation de 200 enfants des établissements de jeunes de la wilaya.
Pour rappel, Mme Chorfi a présidé jeudi soir, sur la place mitoyenne à la maison de la culture Houari-Boumediene de Sétif, une cérémonie de remise de prix aux enfants lauréats du concours national de dessin, de nouvelles et de chant consacré aux droits des enfants et organisé sous le slogan «Soit créatif, dessine, raconte et chante». Ouvert le 1er juin passé, Journée mondiale de l’enfance, ce concours a connu la participation de 2 000 enfants de toutes les wilayas du pays.
Mme Chorfi avait assisté, en outre, en compagnie des autorités locales, à plusieurs activités dont des spectacles de théâtre, de divertissement et de prestidigitation.
H. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img