22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Merabi donne le coup d’envoi de la rentrée professionnelle février 2022/ Objectif : une formation au diapason du marché du travail

Le secteur de la Formation professionnelle a lancé, pour cette rentrée professionnelle session de février 2022, de nouvelles spécialités, adaptées aux exigences du marché du travail et à la nature de chaque région. Ces spécialités ouvertes répondent aux besoins de l’économie nationale et facilitent l’accès et l’intégration des diplômés du secteur dans le monde du travail.
Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi, qui a donné, hier a partir de la wilaya de Béjaïa, le coup d’envoi de la rentrée professionnelle pour la session de février 2022, a tenu à mettre en évidence les nouvelles spécialités introduites pour cette session, affirmant qu’elles sont considérées comme prioritaires et répondent aux besoins formulés par les régions. Il s’agit notamment de l’industrie, la construction et travaux publics, l’agriculture, la restauration, l’hôtellerie, le tourisme, l’artisanat, ainsi que l’hydraulique, l’environnement et les énergies renouvelables.
Certaines de ces spécialités ont été introduites pour la première fois dans quelques wilayas, a relevé le ministre. Il est question de la sauvegarde du patrimoine immobilier à Béchar, de la maintenance des systèmes d’énergie et des flux d’eau à Adrar, des industries pétrolières et des mécanismes de contrôle à Laghouat, des technologies de l’information et de la télécommunication (TIC) à Timimoun et d’exploitation des stations d’épuration d’eau à Tizi-Ouzou. Merabi a expliqué que l’introduction de ces nouvelles spécialités a été pensée et conçue de sorte à améliorer le rendement du secteur et de ses prestations, et a nécessité la mobilisation de moyens considérables en termes de structures, d’équipements et de ressources humaines, ajoutant que beaucoup de projets qui étaient en situation de gel ont été réactivés.
Afin d’améliorer la qualité de la formation et par ricochet celle de tous les stagiaires pour fournir une ressource humaine apte à répondre aux défis de l’heure, le ministre a exhorté le personnel de son secteur à faire plus d’efforts. Il a, par ailleurs, abordé les nombreuses conventions de partenariat signées avec des organismes et institutions, à l’effet de rendre la formation professionnelle plus efficace et plus performante et capable d’accroître les opportunités et les offres d’embauche en faveur des stagiaires.
Le département de la Formation et de l’Enseignement professionnels offre, au titre de cette rentrée, 283 991 nouvelles places pédagogiques dans les différents modes de formation, dont 398 places dédiées aux handicapés moteurs réparties selon les modes et dispositifs de formation et les niveaux de qualification. Sur l’ensemble de ces places, le secteur assure 11 060 nouvelles places dans la formation en présentiel, 97 013 autres dans la formation par apprentissage et 29 699 places à distance. Le secteur a également prévu 16 725 nouvelles places pour la formation en cours du soir, 5 403 places au profit des populations en milieu rural, 21 442 places pour la formation des femmes au foyer, 8 046 places pédagogiques dans les établissements privés agréés, ainsi que 9 285 places pour la formation passerelle et 330 autres dans le cadre du dispositif d’alphabétisation.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img