25.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Médecins, spécialistes et association tirent la sonnette d’alarme / Danger : conservation et vente d’aliments sous le soleil

En attendant les résultats du programme de contrôle du respect des conditions d’hygiène des produits alimentaires lancé récemment par le ministère du Commerce, le phénomène
du transport et stockage des ces denrées de large consommation dans des bouteilles
en plastique exposées au soleil, depuis l’usine jusqu’au détaillant, perdure et menace
la santé des consommateurs.

Par Thinhinane Khouchi

Les médecins sont formels, les bouteilles d’eau et de jus en plastique exposées au soleil sont une source de danger sanitaire. Mais malgré les multiples mises en garde, les commerçants exposent toujours les bouteilles d’eau et de boissons durant des heures et des jours devants leurs commerces, sans les protéger du soleil. Devant cette situation, l’Association de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (Apoce) multiplie, via sa page Facebook, les appels à la dénonciation des méthodes de transport et de stockage qui présentent un vrai danger sur la santé des consommateurs. Dans une récente publication, l’Apoce a indiqué que «les médecins et les spécialistes ont mis en garde contre les dangers d’exposer les bouteilles de jus et d’eau sous le soleil pendant des heures, car cela engendre des maladies inimaginables». Parmi les risques et dommages qui résultent de ces pratiques irresponsables, l’organisation a indiqué que «le soleil fait interagir le plastique avec la chaleur, et les produits chimiques présents sur le plastique sont classés cancérigènes». «La chaleur du soleil fait fondre les matières plastiques, réagit avec l’eau ou le produit dans la bouteille en plastique et devient nocive pour la santé humaine», précise l’organisation. Les spécialistes ont également mis en garde contre la réutilisation des bouteilles exposées au soleil et à ne pas les remplir de produits chauds ou les laisser sous la chaleur à l’intérieur des véhicules. Dans sa note, l’Apoce regrette le fait que «le non-respect des normes de transport et de stockage de bouteilles en plastique contenant des boissons gazeuses et de l’eau minérale reste malheureusement impuni malgré l’existence des textes de loi». Par ailleurs, afin de lutter contre ces pratiques, le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations a mis sur pied un programme de contrôle spécial pour la saison estivale, visant à garantir le respect des conditions d’hygiène des produits alimentaires de large consommation, a indiqué le directeur du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère, Mohamed Louhaidia. Ce programme prévoit l’intensification des opérations de contrôle des produits alimentaires sensibles et périssables, notamment les produits les plus consommés en été, pour ne citer que l’eau minérale, les jus, les fromages et les produits laitiers, selon les déclarations de Mohamed Louhaidia. Le programme en question vise à lutter contre les intoxications alimentaires collectives, les brigades de contrôle devant inspecter les différentes unités de production et les circuits de commercialisation, y compris les conditions d’étalage et de stockage, selon le même responsable qui a insisté sur la «flexibilité» des opérations de contrôle qui sont adaptées aux spécificités de chaque période (occasions, fêtes religieuses et nationales…).

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img