15.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

MC Alger/Pour calmer les supporteurs: Brahmia opte pour Neghiz

Le nouveau président du Conseil d’administration de la SSPA/Le Doyen, Amar Brahmia, nouvellement installé en remplacement de Nacer Almas, a opté pour la nomination du coach Nabil Neghiz qui devrait être de retour à la barre technique après le départ de Amrani, suite aux résultats en dents de scie de l’équipe qui a quand même à décrocher le billet qualificatif aux quarts de finale de la Coupe de la CAF.

Par Mahfoud M.

Ce geste de Brahmia n’est pas fortuit puisqu’il a tenté, avec cette désignation, de faire baisser la tension sur lui, car il sait que Neghiz bénéficie du soutien du public qui n’avait pas accepté son limogeage par l’ancienne direction. Brahmia n’avait d’ailleurs pas hésité dans son choix pour le nouvel entraîneur, puisqu’il a recueilli l’avis de son entourage qui lui a proposé de faire revenir Neghiz qui bénéficie d’une grande estime du côté du public mouloudéen.
De son côté, le nouveau-ancien coach du Doyen a souligné qu’il est revenu après avoir trouvé un terrain d’entente avec Brahmia. «La nouvelle direction m’a contacté juste après son installation. C’était par le biais du nouveau président du Conseil d’administration, Amar Brahmia, avec lequel j’ai rapidement trouvé un terrain d’entente. Donc, je suis officiellement de retour au Mouloudia, avec l’ambition de gagner un titre en cette année du centenaire», a indiqué Neghiz. Ce dernier avait pris les commandes techniques du Doyen en début de saison et commencé par obtenir de très bons résultats, qui lui avaient valu l’estime de tous. Seulement, des problèmes internes avaient commencé à apparaître au bout de sept ou huit journées de championnat, dont le non-paiement de certains salaires aux joueurs, ce qui a fini par se répercuter négativement sur le rendement des Vert et Rouge. Une série de mauvais résultats s’était ainsi enchaînée et la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est survenue au début du mois de février dernier, après la défaite en déplacement chez la JS Saoura, en match comptant pour la mise à jour du calendrier (1-0). L’ancienne direction du MCA, dirigée par Abdennacer Almas, avait alors convoqué Neghiz pour une énième discussion à propos de la situation du club, et les deux parties avaient fini par se séparer à l’amiable. Pour remplacer Neghiz, Almas avait engagé Abdelkader Amrani (65 ans) qui lui aussi avait commencé par réussir de bon résultats, dont une qualification en quarts de finale de la Ligue des champions, avant de quitter le navire à son tour. Dans la foulée, un important changement s’était produit au niveau de la direction, avec la nomination d’Amar Brahmia à la tête du Conseil d’administration, en remplacement d’Abdennacer Almas. Dès son installation, Brahmia a immédiatement pris attache avec Neghiz, pour lui demander de reprendre les destinées techniques de l’équipe senior et a fini par le convaincre. «J’avais quitté le MCA avec un goût d’inachevé, car mon objectif était de mener à terme le projet que j’avais lancé en début de saison. A présent que la chance m’est donnée d’aller au bout, j’espère que nous réaliserons une bonne fin de parcours, et pourquoi pas offrir au club un titre historique en cette année du centenaire ?», a-t-il espéré. L’ambition de l’entraîneur mouloudéen semble même s’étendre au-delà plan national, puisqu’il dit vouloir jouer le coup à fond, même en Ligue des Champions. «Certes, ce sera difficile, mais dans une phase à élimination directe, avec un des deux matchs qui se joue chez-nous, je crois qu’on peut espérer», a-t-il expliqué. Neghiz, ancien entraîneur-adjoint à la barre technique de la sélection nationale (2014 – 2016), était arrivé au MCA en février 2020, en remplacement du Français Bernard Casoni.
M. M.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img