22.9 C
Alger
lundi 27 mai 2024

Matières premières: Le nickel recule, le café à des records, l’or stable

Le prix du nickel a reculé au fil de la semaine, pénalisé par des inquiétudes sur l’économie chinoise, mais également par une future augmentation de l’offre. Le groupe chinois Tsingshan a en effet annoncé jeudi que sa production de matte de nickel, un concentré issu de la première fusion du minerai, avait débuté en Indonésie. Le premier producteur d’acier inoxydable espère ainsi doper sa production de nickel et répondre à la demande grandissante des développeurs de batteries pour véhicules électriques. «La baisse des prix reste modérée par rapport à celle de mars, quand Tsingshan avait annoncé le lancement futur de cette chaîne de production», a souligné Daniel Briesemann, analyste chez Commerzbank. Selon lui, cela prouve que les participants du marché «tablent toujours sur un marché en manque d’offre à long terme». Sur le LME, la tonne de nickel pour livraison dans trois mois s’échangeait à 19 790,00 dollars vendredi à 16h25 GMT (17h25 à Paris), contre 20 030,00 dollars le vendredi précédent à la clôture. Les prix du café ont atteint des plus hauts en dix ans cette semaine, avant de se replier sur des prises de bénéfices, les observateurs tablant toujours sur une offre insuffisante pour répondre à la demande. Les deux références du café ont atteint mardi des plus hauts depuis 2011, à 252,35 cents la livre à Londres pour l’arabica et à 2.334 dollars la tonne à New York pour le robusta. Puis, au fil de la semaine, «les investisseurs se sont repliés vers d’autres matières premières agricoles», commente Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Chicago : le blé en hausse, aidé par des achats chinois en Australie
Les cours du blé ont rebondi vendredi à Chicago, soutenus notamment par des achats chinois et l’humeur positive de l’ensemble des marchés. Le soja a légèrement suivi la tendance tandis que le maïs a reculé. «Le pétrole est à la hausse, les actions aussi, cela soutient les produits agricoles car il y a toujours les ‘’taureaux’’ de l’inflation qui veulent acheter des matières premières», a indiqué Dan Cekander de DC Analysis. Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars 2022 a grimpé de 0,90 % à 7,8525 dollars contre 7,7675 dollars jeudi. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a lâché 0,21 % à 5,9000 dollars contre 5,9175 dollars la veille. Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier a gagné 0,25 % à 12,6775 dollars contre 12,6525 dollars jeudi.
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img