21.9 C
Alger
vendredi 19 août 2022

Maroc: La normalisation atteint sa vitesse maximale, au grand dam des Marocains

Les visites de responsables sionistes au Maroc, amorcées au lendemain de la signature de l’accord de normalisation en décembre 2020, sont en passe d’atteindre leur vitesse maximale, au grand dam du peuple marocain qui rejette depuis le début cette «alliancee à travers sa mobilisation et ses actions quotidiennes de rue.

Par Sara G.

Dans ce sillage et à l’heure où l’entité sioniste accentue sa cruauté et tyrannie envers le peuple palestinien que les Marocains soutiennent depuis toujours, un autre ministre sioniste, dit de «Coopération régionale», a été reçu en grande pompe au cours de la semaine écoulée au royaume par de nombreux responsables qui se targuent d’avoir mené avec lui des discussions fructueuses.
La visite de ce «responsable» est intervenue, pour rappel, après celles d’autres ministres sionistes, à l’instar de celui de la Justice dont le déplacement a été conclu par la signature d’accords, ou encore du chef d’état-major de l’armée sioniste et de la ministre sioniste de l’Intérieur qui, en s’entretenant avec son homologue marocain, a pu décrocher une «transaction» inespérée pour les sionistes, à savoir l’envoi de 15 000 Marocains dans le secteur de la Santé et du bâtiment, soit pour soigner les soldats de l’armée d’occupation et construire des colonies sur la terre des Palestiniens. Avant ce ballet, plusieurs autres responsables sionistes ont foulé le sol marocain, dont le ministre des Affaires étrangères et celui de la Défense, dont la visite a été qualifiée par le Front marocain anti-normalisation de «la honte du siècle» et de «la haute trahison», tant elle a permis à ce dernier de signer des accords militaires, qualifiés par d’aucuns «des plus dangereux pour le peuple marocain et sa stabilité».

«Débarquement» sioniste, un péril existentiel pour le royaume
Faisant cavalier seul dès le début, le régime du Makhzen s’est retrouvé au fil du temps «le seul concerné au royaume par ces visites de responsables sionistes», ne cessent de souligner les observateurs et les acteurs politiques au royaume. Pour le président de l’Observatoire marocain contre la normalisation,
Ahmed Ouihmane, «les visites des soi-disant responsables sionistes sont tout simplement un non-évènement».
Dans un post publié récemment sur son compte Facebook, Ouihmane a indiqué que le régime du Makhzen est tellement obnubilé par ses calculs étroits, qu’il n’a pas eu le temps de se rendre compte qu’il est en train de naviguer seul en plein désert.
«Les visites effrénées de soi-disant responsables sionistes au Maroc sont en train de baliser le terrain à quelque chose de très grave. C’est l’existence et le destin du royaume qui sont en jeu. Celui qui ne veut pas voir ceci, est pire qu’un aveugle», a alerté Ouihmane, prévenant que «la grande ambition des sionistes n’est autre que d’ériger leur pays sur les décombres du royaume».
Pour sa part, le chef du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement, Abdellah Boano, a dénoncé dans un communiqué «la course des responsables sionistes à se rendre au Maroc», faisant observer que «ceci est le prélude d’un danger imminent».
«Cette ruée vers la normalisation est un danger pour le pays et pour la stabilité de notre patrie», a souligné Boano, appelant «les autorités marocaines à entendre la voix de la raison et à regarder les expériences en termes de normalisation avec l’entité sioniste et les conséquences auxquelles elles ont abouti». De son côté, le rassemblement des «Marocains contre la normalisation» a indiqué dans un post sur Facebook que les choses se dirigent au Maroc, à la lumière de l’entêtement du Makhzen dans sa politique, «vers une confrontation entre le peuple et le régime en place».
S. G.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img