26.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Marchés Rahma pour les fournitures scolaires: L’Apoce appelle à inclure les grossistes et les importateurs

Afin que les parents puissent acheter les articles scolaires sans se ruiner, l’Organisation algérienne pour la protection des consommateurs (Apoce) a appelé à «inclure des grossistes ou des importateurs de fournitures scolaires dans les marchés Rahma qui ouvriront le 1er septembre».

Par Thinhinane Khouchi

Le directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations a annoncé récemment l’ouverture, le 1er septembre prochain, de 58 marchés «Rahma» pour la vente des fournitures scolaires à des prix «très raisonnables». A quelques jours de l’ouverture de ces marchés, l’Organisation algérienne pour la protection des consommateurs a appelé les organisateurs de ces marchés à surveiller les prix proposés qui doivent être abordables. Pour le président de l’Apoce, Mustapha Zebdi, «les marchés de proximité ou marchés de la Rahma, devraient inclure des grossistes ou des importateurs de fournitures scolaires qui étalent ces produits dans les marchés couverts, à condition que la différence entre les prix des détaillants ne soit pas inférieure à 20 et 25 %». Selon lui, «il y a un raccourcissement de la chaîne de distribution commerciale qui se répercute positivement sur les prix, de sorte que les familles qui ont plus d’un enfant scolarisé peuvent économiser un pourcentage d’argent dans ces marchés de proximité». Par ailleurs, le porte-parole de l’Union générale des commerçants et des artisans algériens (Ugcaa),  Issam Badrissi, a indiqué que «l’Union, qui apprécie l’initiative des marchés de Rahma, s’est coordonnée avec le ministère du Commerce pour faire de cette manifestation un succès, considérée comme une imitation des précédentes manifestations réussies des marchés de la Rahma du Ramadan qui a contribué à préserver le pouvoir d’achat des citoyens, à contrôler les prix, à réguler le marché et à couper la route aux courtiers, intrus et spéculateurs». Il a déclaré à un média national que «leurs bureaux de wilaya ont commencé à coordonner et à préparer ces marchés», révélant leur lancement du 1er au 30 septembre, à travers 58 wilayas. «Certaines wilayas bénéficieront de plus de deux points de vente», a ajouté ce responsable. Enfin, il est a rappelé qu’afin d’alléger les dépenses des parents, «58 points de vente d’articles scolaires à des prix abordables vont être ouverts à travers le pays, en prévision de la rentrée scolaire 2023 en Algérie», a indiqué, jeudi dernier, Mohamed Louhaidia, directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations. Il a également indiqué que les prix des fournitures y sont très abordables. Dans le détail, le responsable a expliqué que cette démarche vise à permettre aux parents d’élèves d’avoir accès aux fournitures scolaires à des prix raisonnables. Il a souligné que le ministère du Commerce se joindra au ministère de l’Education afin d’assurer la réussite de l’opération de vente des articles et manuels scolaires. Par ailleurs, le même intervenant a assuré que les services concernés veilleront à ce que les prix indiqués soient respectés au niveau de tous les points de vente.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img