15.9 C
Alger
mardi 23 avril 2024

Marchés/Bourse: Les Bourses mondiales optent pour la prudence

Les Bourses européennes ont terminé globalement dans le rouge lundi, défiantes en raison de données chinoises et américaines mitigées, d’une résurgence de la pandémie en Asie et toujours préoccupées par l’accélération de l’inflation.

Par Salem K.

Au terme d’une séance hésitante, Paris a abandonné 0,28 %, Londres a lâché
0,15 % tandis que Francfort a cédé 0,13 % après être pourtant monté jusqu’à 15 482 points, à proximité de son record de la mi-avril. De son côté, Milan a gagné 0,39 %.Vers 16h40 GMT, Wall Street baissait toujours : le Dow Jones reculait de 0,26 %, le S&P 500 de 0,41 %, tandis que le Nasdaq perdait 0,79 %.
«Le début de semaine a été prudent et modéré pour les marchés européens, sur fond de données chinoises décevantes et de nouvelles restrictions imposées dans certaines régions d’Asie», relève Michael Hewson, analyste en chef chez CMC Markets UK.Le bitcoin est tombé brièvement lundi à 42 185 dollars, son plus bas depuis février, après que le patron de Tesla Elon Musk a attisé des spéculations pendant le week-end sur la vente possible ou déjà en cours des avoirs en bitcoin de son groupe. Il a ensuite démenti avoir vendu le moindre bitcoin.Vers 16h45 GMT, la plus célèbre cryptomonnaie baissait de 2,44 % à 43 022 dollars, alors qu’elle s’échangeait à plus de 50 000 dollars vendredi.L’euro s’appréciait légèrement (+0,12 %) face au billet vert, à 1,2156 dollar. Vers 16h45 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet prenait 1,09 % à 69,46 dollars à Londres. A New York, le baril américain de WTI pour le mois de juin gagnait 1,33 % à 66,24 dollars.

La Bourse de Tokyo en nette hausse à l’ouverture
La Bourse de Tokyo était en bonne progression hier en matinée, malgré un repli plus fort que prévu du produit intérieur brut (PIB) japonais au premier trimestre, reflétant l’impact économique de la résurgence locale de la pandémie.
L’indice vedette Nikkei gagnait 1,53 % à 28 250,15 points vers 01h00 GMT, et l’indice élargi Topix prenait 1,07 % à 1 899,02 points.
Le yen était parfaitement stable face au dollar, à raison d’un dollar pour 109,21 yens vers 01h00 GMT, comme lundi à 21h00 GMT. La devise japonaise évoluait à peine également vis-à-vis de l’euro, qui valait 132,74 yens contre 132,72 yens la veille.
L’euro stagnait aussi par rapport au billet vert, à raison d’un euro pour 1,2154 dollar contre 1,2152 dollar lundi à 21h00 GMT. Les cours du pétrole étaient proches de l’équilibre : vers 00h50, GMT le prix du baril de brut américain WTI grappillait 0,05 % à 66,30 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord avançait à peine de 0,07 % à 69,51 dollars.

Les Bourses chinoises ouvrent en légère hausse
Les places boursières chinoises ont ouvert hier en légère hausse, alors que l’optimisme quant à la reprise économique a pris le dessus sur les nouvelles infections liées au coronavirus en Asie.
A Hong Kong, dans les premiers échanges, l’indice composite Hang Seng grimpait de
0,87 % à 28 438,03 points.
En Chine continentale, la Bourse de Shanghai restait stable (+0,09 %) à 3 520,65 points et celle de Shenzhen baissait (-0,54 point) à 2 319,80 points.

L’euro en léger progrès face au dollar dans un marché calme
L’euro s’est très légèrement apprécié lundi face au dollar dans un marché paisible, sauf pour le bitcoin qui s’est installé autour de son plus bas niveau depuis début février, alors que le patron de Tesla Elon Musk prend ses distances avec la cryptomonnaie. Vers 19h00 GMT, l’euro grappillait 0,15 % face au dollar, à 1,2159 dollar pour un euro.
«Le marché était plutôt calme et a fonctionné en auto-pilote», a commenté Mazen Issa de TD Securities. L’ethereum, deuxième cryptomonnaie la plus populaire, perdait elle plus de 16 % à 5 239 dollars.
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img