26.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Marché de production de voitures: De grandes entreprises attendues, selon Zeghdar

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a indiqué, hier, que de grandes entreprises vont entrer sur le marché de production de l’automobile, des tracteurs et des bus en Algérie, avec un grand taux d’intégration, après la parution de la nouvelle loi relative à l’investissement. Le ministre s’exprimait lors de l’ouverture d’une journée d’information consacrée au lancement effectif du régime d’importation des chaînes de production rénovées et du régime d’exemption de droits de douane. «Il y a eu des contacts avec de nombreuses grandes entreprises, mais le dispositif juridique n’était pas prêt», a-t-il indiqué, ajoutant : «Aujourd’hui, avec la publication de la loi relative à l’investissement, de grandes entreprises vont entrer sur le marché pour produire des voitures, des tracteurs et des bus en Algérie».
Par ailleurs, le ministre a affirmé que le nouveau cadre juridique régissant l’importation des chaînes et équipements de production rénovés «priorisait» le rendement économique, les capacités effectives des lignes devant être désormais évaluées par la définition de leur durée de vie minimale après l’opération de rénovation au lieu du critère en vigueur auparavant reposant sur la durée d’utilisation avant la rénovation. Quant au régime relatif à l’exemption des droits de douane et de la TVA sur les composants et matières premières importés ou localement acquis par les sous-traitants et producteurs, M. Zeghdar a affirmé que ce système avait pour objectif de «créer un tissu de petites et moyennes entreprises (PME) comme condition sine que non pour le développement des filières des activités industrielles et la réalisation de l’intégration locale». Une démarche qui contribue au remplacement des importations et encourage les exportations, a-t-il précisé, relevant la nécessité de mettre en valeur les matières premières nationales, de hisser le niveau technologique requis pour développer la production et de promouvoir la recherche scientifique et l’innovation. Les bourses de sous-traitance et de partenariat ont joué un rôle «important», en tant que partenaire efficace dans le développement de ce segment d’activité, en mettant en contact les sous-traitants et les donneurs d’ordre, c’est-à-dire en assistant les industriels à trouver les sous-traitances idoines, et en aidant les sous-traitants à trouver de nouveaux marchés, a-t-il expliqué. Cet accompagnement se traduit par la conclusion d’accords entre les donneurs d’ordre et les sous-traitants dans les secteurs de la mécanique, de l’automobile, de l’électronique, de l’électroménager, de la métallurgie et de la sidérurgie, à l’instar des accords signés entre les groupes industriels et Sonatrach, avec ses différentes filiales, ou encore avec Sonelgaz.

Massi S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img