21.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Manque d’oxygène dans les hôpitaux: Entre amère réalité et assurances des responsables

De nouveaux records de contaminations sont enregistrés chaque jour, hôpitaux saturés en manque de moyens vitaux, notamment l’oxygène, personnel médical dépassé… La situation en Algérie est alarmante.

Par Louisa Ait Ramdane

La situation épidémiologique dans plusieurs wilayas du pays reste préoccupante avec une courbe ascendante des contaminations qui continuent d’endeuiller des familles algériennes. Au moment où les responsables du secteur de la Santé affirment la disponibilité de l’oxygène en quantité suffisante, les hôpitaux font face, depuis quelques jours, à une pénurie de ce produit. Conséquence : des malades meurent quotidiennement. Et comme a l’accoutumée, a chaque crise, les opportunistes profitent de l’occasion pour s’enrichir au détriment de la situation alarmante. En quelques jours seulement, les bouteilles d’oxygène ont vu leur prix doubler, voire tripler.

Benbahmed explique les causes du manque d’oxygène
Alors que l’Algerie a expédié des caravanes de camions chargés d’oxygène pour la Tunisie, les hôpitaux du pays crient au manque d’oxygène pour les malades du Covid. Pourquoi ce paradoxe ? Selon le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, «la production est suffisante pour prendre en charge des dizaines de milliers de malades, mais c’est son transport qui pose problème !». «L’Algérie produit désormais près de
430 000 litres d’oxygène liquide par jour, contre 120 000 litres l’année passée. 430 000 litres d’oxygène liquide, cela équivaut à peu près à 400 millions de litres d’oxygène gazeux, ce qui nous permettrait de prendre en charger des dizaines de milliers de malades. Cependant, il ne s’agit pas simplement de produire cet oxygène, mais aussi de le transporter et contenter tout le monde», a affirmé Benbahmed à la Chaîne 3 de la Radio algérienne. Il a rappelé, à cet effet, que les ministères de l’Industrie et de l’Industrie pharmaceutique ont réquisitionné l’ensemble des moyens de production et de transport de l’oxygène liquide, qui seront désormais coordonnés par une cellule au niveau du Premier ministère pour pouvoir acheminer l’oxygène vers toutes les structures hospitalières. Et au-delà de ces capacités de production, de nombreuses opérations d’importation de concentrateurs d’oxygène ont été introduites, a révélé le ministre. Ainsi, près de 6 000 concentrateurs devraient être importés dans les semaines à venir, dont près d’un millier dans les jours qui viennent, a-t-il précisé. Cela devrait permettre de pallier le problème des malades qui sont oxygénés à domicile ou dans des lieux qui ne bénéficient pas d’infrastructures d’oxygénothérapie.

Les collectivités locales prennent des mesures préventives
Pour faire face à cette troisième vague de contamination au Covid, les collectivités locales ont pris des mesures qu’elles jugent nécessaires pour freiner la propagation de la pandémie. Ainsi, à Oran, la direction des affaires religieuses et des wakfs a retenu, depuis hier, 30 mosquées pour l’opération de vaccination collective des citoyens contre le Covid-19. L’opération reste ouverte et se poursuit pour toucher progressiveent toutes les mosquées les prochains vendredis, en vue d’accélérer et généraliser la vaccination. Dans la wilaya de Bouira, les services de santé qui tirent la sonnette d’alarme sur une situation pandémique préoccupante, œuvrent par tous les moyens pour freiner cette propagation via une série de campagnes de désinfection des localités et de sensibilisation de la population. A travers les réseaux sociaux, quelques médecins, exerçant à l’hôpital Kaci-Yahia de M’Chedallah, ont sollicité l’aide des autres communes en vue d’approvisionner l’établissement en bouteilles d’oxygène pour éviter la détérioration de la situation sanitaire. À Béjaia, les autorités locales ont décidé la fermeture du plus grand marché hebdomadaire de la ville afin de parer aux grands rassemblements de la population. Aussi, les présidents des Assemblées communales de plusieurs daïras de Tizi Ouzou ont décidé depuis jeudi de prendre des mesures strictes de lutte contre la propagation du coronavirus.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img