16.9 C
Alger
mercredi 24 avril 2024

Mandat

Kamala Harris vice-présidente des États-Unis, deviendra-t-elle la patronne de la Maison-Blanche avant la fin du mandat de Joe Biden ? C’était là l’une des nombreuses inquiétudes des détracteurs de Joe Biden qui craignaient que la santé fragile du Démocrate ne le pousse à céder son siège en court de mandature à sa numéro deux. Et si Harris bénéficiait d’un fort soutien des électeurs Démocrates lors de la campagne présidentielle de 2020, la vice-présidente traverse en ce moment une mauvaise passe politique. Celle qui se voyait peut-être reprendre le flambeau de Biden à la fin de son aventure présidentielle a assuré aujourd’hui au Wall Street Journal qu’elle n’a pas discuté avec dirigeant américain de la prochaine l’élection de 2024 et en particulier d’une candidature du président à ce scrutin. Joe Biden, 79 ans, a déjà fait savoir qu’il prévoyait de briguer un second mandat. « Je vous le dis sans ambiguïté: nous ne parlons pas et nous n’avons pas parlé de réélection, parce que nous n’avons pas encore fini la première année (du mandat) et que nous sommes au milieu d’une pandémie », a déclaré Kamala Harris au quotidien du monde des affaires. Interrogée sur une éventuelle nouvelle candidature de Joe Biden, la vice-présidente a insisté : « Je n’y pense pas et nous n’en avons pas parlé ». Washington bruisse de rumeurs depuis plusieurs semaines sur la relation entre Kamala Harris et le président, et nombre de commentateurs ont déjà commencé à spéculer sur ce qu’il adviendrait de la vice-présidente, peu populaire, si jamais Joe Biden ne se représentait pas. Kamala Harris semble peiner à trouver sa place à la Maison-Blanche, où elle est chargée de missions particulièrement délicates, ayant trait à l’accès des minorités au vote ou aux origines de la crise migratoire à la frontière sud. La vice-présidente a marqué l’Histoire en devenant la première femme et la première personne noire et d’origine asiatique à être investie à ce poste, qui en fait théoriquement l’héritière de Joe Biden. Reste à voir déjà si ce dernier sera capable de se présenter dans trois ans et s’il décidera de continuer son aventure avec Harris qui n’arrive pas à convaincre le public américain. Surtout, si Biden devait pour des raisons de santé ou autre abandonner l’idée d’une candidature à sa propre réélection la vice-présidente se retrouverait bien isolé et bien incapable, au jour d’aujourd’hui, de mener une campagne crédible pour conquérir la Maison-Blanche.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img