7 C
Alger
vendredi 4 décembre 2020

Malgré une disponibilité des produits agricoles: Les prix des légumes et fruits s’affolent dans les marchés

Bien qu’il y ait une disponibilité des produits agricoles et une relative stabilité
de la demande, sauf sur les agrumes, les prix des légumes mais surtout ceux des fruits
restent assez élevés. Les oranges, qui connaissent une grande demande, sont affichées
à pas moins de 250 DA.

Par Thinhinene Khouchi

Une virée dans les marchés couverts de la wilaya d’Alger et les commerçants ambulants est suffisante pour constater une augmentation des prix des produits agricoles. En effet, la laitue est cédée à 120 DA le kilo, la tomate à 120 DA, les poivrons à 140 DA, les courgettes entre 100 et 130 DA, la carotte entre 80 DA et 100 DA, l’artichaut à 200 DA, les navets à 80 DA, la pomme de terre entre 45 et 50 DA, les oignons à 65 DA et l’ail entre 700 et 800 DA. Le fenouil est à 170 DA, le concombre entre 90 et 120 DA. Le citron, quant à lui, n’a pas chuté du seuil des 250 DA, voire 300 DA le kilo. S’agissant des prix des fruits, eux aussi ont enregistré une hausse. En effet, la banane est cédée entre 190 et 250 DA, les poires entre 350 et 400 DA, les pommes entre 200 et 400 DA, les oranges qui sont très demandées en cette période car efficaces pour lutter contre la grippe saisonnière, sont proposées à pas moins de 250 DA le kilo. Les mandarines, quant à elles, sont entre 300 et 350 DA. Cette hausse des prix n’est pas justifiable car une disponibilité des produits agricoles est constatée dans les différents marchés. Selon Meriem, mère de trois enfants, «les prix sont vraiment élevés, notamment ceux des fruits». Elle ajoute : «Je voulais acheter des oranges car ma fille a une petite grippe, mais vu le prix je vais attendre que ça descende». «Chaque jour il y a de nouveaux prix. C’est comme ça depuis des années et ça ne risque pas de changer et bien sûr c’est le consommateur qui encaisse», nous dira un père de famille rencontré devant un marchand de légumes. Pour les commerçants de Clauzel, les prix sont «normaux», même abordables pour certains. «Les prix sont abordables car ce sont des produits de bonne qualité», nous dira Malek, vendeur de bananes. «C’est la qualité du produit qui impose le prix». Du côté des viande, on observe une certaine cherté aussi. En effet, la viande bovine est proposée à pas moins de 1 450 DA le kg, pour la viande ovine c’est plus de 1 600 DA et les merguez entre 900 et 1 000 DA le kg. Le prix du poulet, lui, est entre 310 et 340 DA, tandis que le sardine ne descend pas des 550 et 600 DA le kg. Pour Réda Medjber, mandataire et membre de l’Association nationale des mandataires, les produits agricoles peinent à être écoulés sur le marché. Selon lui, les marchés couverts sont insuffisants et l’Etat devrait penser à instaurer les marchés parisiens dans les quartiers. Cela pourrait, selon notre interlocuteur, rapprocher le produit du consommateur, éviter ainsi la spéculation et réduire la chaîne interminable des intermédiaires.

T. K.

Article récent

Foot/ Italie- transfert: Slimani dans le viseur de la Salernitana (Série B)

L'attaquant international algérien de Leicester City (Premier league anglaise) Islam Slimani, en manque de temps de jeu, est convoité par le pensionnaire de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Messaoud Belambri, président du Syndicat des pharmaciens sonne l’alerte: «Médicaments : nous n’avons jamais atteint ce degré de pénurie»

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, pénuries et tensions dans l'approvisionnement de médicaments se font ressentir de plus en plus. Plus de...

843 nouveaux cas et 16 décès ces dernières 24H/Virus: reflux des contaminations, mais vigilance…

Le nombre des contaminations au coronavirus présente un recul palpable dans notre pays, grâce à la conjugaison de la conscience citoyenne et de la...

Opération “bouteilles contre flexy” à Oran: Plus de 11.000 bouteilles récoltées en 10 jours

L’opération "bouteilles contre flexy", qui consiste à offrir du crédit téléphonique aux citoyens qui ramènent des bouteilles en PET (plastique transparent), lancée par l’entreprise...

Réassurance: La CCR augmente son capital à 25 milliards DA

La Compagnie centrale de réassurance (CCR) vient d'augmenter son capital social, le portant de 22 milliards de DA (170,54 millions USD) à 25...
- Advertisement -