19.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Malgré la hausse des contaminations : Les plages prises d’assaut

En ces heures marquées par l’augmentation des cas de contamination par le Covid-19,
les estivants prennent quotidiennement d’assaut les différentes plages du littoral algérien.
Cette situation risque d’aggraver encore plus la situation sanitaire et d’alourdir
le bilan journalier des contaminations.

Par Thinhinene Khouchi

Le temps est à l’insouciance au niveau des différentes plages du pays. En effet, en cette période de grande chaleur et d’humidité, les estivants prennent d’assaut les différentes plages que compte notre littoral. De Zeralda à Bab El Oued, les plages de sable et rocheuses grouillent de monde depuis une semaine. Les parkings des plages affichent complet dès les premières heures de la journée et le sable devient presque invisible du fait des parasols entassés les uns contre les autres. Pour les estivants qui ont été privés l’année dernière de baignade, c’est l’occasion de se rafraîchir et surtout de changer d’air cet été. Malheureusement, la majorité d’entre eux ne respecte aucune consigne de prévention et de sécurité liées à la pandémie de Covid-19 (masques inexistants, distanciation non respectée…). Si les différentes associations ne cessent d’appeler à la vigilance et si la Direction générale de la Sûreté nationale et la Gendarmerie nationale ont mis en place, à l’occasion de la saison estivale 2021, un plan de sécurisation et de prévention visant à veiller à l’application de toutes les mesures pour préserver la santé publique, les citoyens semblent insouciants et n’appliquent aucune consigne de prévention au niveau des plages et en dehors. A titre d’exemple, durant le week-end, les criques rocheuses de Ain Benian et Bologhine grouillaient de monde. À 9h du matin, des familles, sans bavettes, regagnaient ces plages et vu le nombre important d’estivants, la distanciation est impossible. Des enfants se regroupent et pour nager ensemble les femmes, de leur coté, se rassemblent pour discuter, toujours sans distanciation ni bavette ce qui, bizarrement, ne choque personne. Ce qui est encore plus absurde, c’est que leurs discussions tournent souvent autour des cas de contamination par le coronavirus, les nombreux décès enregistrés au niveau national et la surcharge des hôpitaux ainsi que la pénurie d’oxygène. Mais rien de cela ne les incite à prendre leurs précautions, comme si elles étaient immunisées. Par ailleurs, pour Abdelkrim, un père de famille rencontré à l’entrée de la plage : «Je viens chaque jour voir s’il y a moins de monde pour ramener mes enfants. Malheureusement, il faut attendre 17h pour que la plage commence à se vider». «Je trouve cela complètement absurde de voir autant de monde rassemblé sans aucun respect des mesures de prévention, au moment où le nombre des cas de contamination ne cesse d’augmenter», a-t-il déploré.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img