18.9 C
Alger
mardi 26 octobre 2021

Mahyaoui : 10 200 000 Algériens ont reçu une première dose / Le taux de vaccination reste très faible

La vaccination contre le Covid-19 reste toujours faible. Alors que les autorités ont affiché un objectif de vacciner 70 % de la population d’ici la fin de l’année, seuls 10 200 000 ont reçu la première dose du vaccin anti-Covid et 5 millions les deux doses.

Par Louisa Ait Ramdane

La campagne de vaccination intervient après la baisse des cas de contamination et peine toujours à aboutir aux attentes autorités. Selon le Professeur Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé de la lutte et du suivi de la pandémie Covid-19 en Algérie, la vaccination n’est pas encore en adéquation avec les moyens mis en place par l’Etat. «La campagne de vaccination ne correspond pas à la taille des capacités fournies par l’Etat pour le processus et ses objectifs», a-t-il expliqué sur les ondes de la Radio nationale.
Evaluant la campagne de vaccination, le Pr Mahyaoui a souligné que «la situation épidémiologique connaît une stabilité qui se traduit par la baisse significative du nombre de contaminations et de décès enregistrés quotidiennement, ce qui a suscité un soulagement dans les milieux médico-administratifs».
Il a noté que ces derniers temps il y a une grande réticence de la part des citoyens à se faire vacciner, contrairement au mois de septembre où un afflux considérable de personnes se sont fait injecter le vaccin. À ce propos, il a rappelé que le mois de septembre écoulé avait connu une grande campagne de vaccination, citant la vaccination de plus de 296 000 citoyens en une seule journée. «La prudence et la vigilance restent de mise pour éviter une nouvelle vague de contamination, notamment avec la rentrée scolaire et universitaire et le début de la saison hivernale», a-t-il alerté. Dans ce sens, il a appelé le citoyen à se faire vacciner. «Le processus de vaccination doit se poursuivre, car c’est le seul moyen de lutter contre l’épidémie, d’autant plus que les vaccins sont en grandes quantités», dira le Pr Mehyaoui.
Le Professeur Riad Mahyaoui a émis le souhait que les étudiants répondent favorablement à la campagne de vaccination dans les universités.
Toujours à propos de la situation épidémiologique, le Professeur a souligné qu’«il est vrai que la durée de vie de cycle du virus est de deux ans, mais ce n’est qu’une question théorique». C’est pour cela, selon lui, que «des précautions doivent être prises et les mesures de prévention sanitaires respectées, notamment le port d’un masque et la distanciation physique».
Pour rappel, en plus des grandes quantités de vaccins importées, l’Algérie a entamé la production du vaccin «CoronaVac» dans les laboratoires du groupe pharmaceutique public Saidal à Constantine, le 29 septembre dernier. Les capacités de production sont évaluées à 320 000 doses/jour, soit 8 millions par mois, ce qui permettra d’atteindre une production de 16 millions par mois, soit près de 200 millions de doses de vaccin «CoronaVac» par an. La vaccination en Algérie avec le CoronaVac débutera dans les prochains jours.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img