10.9 C
Alger
samedi 24 février 2024

Mahrez et l’USMA ne font pas partie des nominés: La scandaleuse liste des CAF Awards !

La Confédération africaine de football s’est encore une fois distinguée mais en mal avec l’annonce des nominés pour les CAF Awards dont la cérémonie est prévue le lundi 11 décembre prochain au Maroc. En effet, l’instance africaine, dont la mise par le Maroc est désormais plus que visible, a écarté tout ce qui est Algérien de la liste des joueurs et clubs nominés pour les prix récompensant les joueurs et les équipes qui ont brillé tout au long de la saison écoulée. Ainsi, l’ex-joueur de Manchester City, Riad Mahrez, actuellement avec El Hillal (Arabie Saoudite), qui a tout gagné avec les Citizens, à savoir, le championnat, la Coupe de la Ligue anglaise et la Champion’s League en plus du fait, qu’il a marqué17 buts et effectué 18 passes en 2023, ne figure pas dans la liste des nominés pour le titre du joueur africain de l’année. La CAF lui a préféré, le Marocain, Achraf Hakimi qui n’est là que pour témoigner de l’exploit du Maroc à la Coupe du Monde 2022 et nullement en rapport avec l’année 2023. Cette même liste comporte aussi l’Egyptien, Mohamed Salah, qui Mohamed Salah, lui, a, certes, marqué 27 buts et offert 17 passes mais sans pour autant gagner le moindre trophée ni resté invaincu en sélection. La short-list comporte aussi le nigérian Victor Osimhen auteur de 34 buts en 2023 mais qui aura surtout marqué les esprits en remportant la Serie A avec le Napoli. C’est sans doute, le seul joueur qui aurait mérité de se retrouver dans cette liste, avec notre compatriote bien sûr. Aussi, ce qui est considéré comme scandaleux, c’est le fait d’écarter l’USMA des nominés pour le titre d’équipe africaine de l’année, elle qui a remporté deux titres africains en une seule année, à savoir, la Coupe de la CAF et la Super Coupe après avoir battu El Ahly d’Egypte. Un club qui remporte deux titres majeurs ne se trouve même pas parmi les trois clubs nominés aux CAF Awards, alors que des clubs comme le Wydad Casablanca, juste finaliste de la Ligue des champions, et Mamelodi Sundowns qui a remporté le nouveau trophée d’une compétition fermée, la Super League africaine, voilà une aberration qui laisse tout le monde pantois. Comme lot de consolation les rouge et noir sont toujours en course pour les trophées de coach de l’année avec Benchikha et but de l’année avec Bousseliou, même si cela reste injuste et insignifiant par rapport aux exploits des Usmistes et de notre international, Ryad Mahrez. Encore une fois, l’Algérie est lésée en Afrique où il n’y a plus de logique et où les passe-droits sont chose courante, surtout pour les pays qui sont bien représentés dans les hautes sphères de l’instance dirigeante, comme l’ai le Maroc.

 

Mahfoud M.

 

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img