12.9 C
Alger
jeudi 22 février 2024

Lutte contre les crimes économiques et financiers: Treize milliards de centimes et neuf millions d’euros récupérés

La lutte contre le crime financier et économique, dans toutes ses formes, qui constitue
une menace pour l’ensemble de la société, a été les principaux fléaux les plus combattus par la Dgsn au cours de l’année 2022. Ces affaires très complexes ont nécessité de mettre sur pieds de nouveaux services et l’élaboration de plans d’action.

Par Louisa A. R.
Le bilan de l’année dernière a été très chargé en matière de la lutte contre le crime économique et financier. Un nombre colossal de ces affaires criminelles a été traité et résolu et des sommes pharamineuses d’argent, en dinar et en devises et des biens immobiliers saisies par la Police algérienne suite aux multiples perquisitions et enquêtes ouvertes durant l’année écoulée. Ainsi, la valeur des biens saisis lors des opérations de lutte con-tre les affaires liées aux crimes économiques et financiers, s’élève à 13 milliards de centimes et 9 millions d’euros, a révélé hier, le directeur adjoint à la sécurité publique, Ahmed Naït El Hocine. La lutte contre les nouvelles formes de criminalité a nécessité une restructuration de la Direction générale de sûreté nationale (Dgsn), notamment par la création de nouveaux services et l’élaboration de plans d’action. Ce qui semble porter ses fruits puisque le dernier bilan de cette institution fait ressortir des résultats appréciables, selon Ahmed Naït El Hocine. Lors de son passage à l’émission matinale «L’invité de la rédaction» de la Chaîne III de la Radio algérienne, présentée par Souhila El Hachemi, il a indiqué que le bilan de l’année 2022 a été très positif dans le cadre de la lutte contre la criminalité économique et le crime organisé. Les services de police ont pu résoudre 10 600 sur les 14 075 affaires liées au crime économique et financier, soit un taux de résolution des affaires de plus de 76%, tandis que 15 439 personnes impliquées ont été interpellées, a-t-il précisé. A l’issu de ces affaires, les différentes brigades de police ont restitué 13 milliards de centimes et neuf millions d’euros représentant le montant global de la valeur marchande des biens immobiliers, a fait part Naït El Hocine. Concernant le crime organisé, la même source a fait savoir que 19 395 affaires enregistrés avec un taux de résolution très appréciable. Pour ce qui est des affaires de cybercriminalité, voire les crimes électroniques, 4 718 affaires ont été enregistrées dont 4 056 résolus avec un taux de 85,97%, a-t-il indiqué. Dans le cadre de la restructuration de la Dgsn, un nouveau service a été créé qui est le service central de lutte contre la cybercriminalité.
Le directeur adjoint à la sécurité publique a indiqué, d’autre part, qu’au cours de l’année 2022 et dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue, les différentes unités de la Sûreté nationale ont saisi, au niveau du territoire national, plus de cinq tonnes de kif traités, de 8 kg d’héroïne et 22 autres kg de cocaïne et plus de sept millions de comprimés de psychotropes, un phénomène qui fait des ravages au sein de la société. Avec la nouvelle stratégie adoptée par la Dgsn, l’étau s’est resserré contre les trafiquants, a-t-il fait remarquer, soulignant qu’avec la restructuration du service de lutte contre le trafic de stupéfiants, les saisies ont pratiquement doublé par rapport au bilan précédant.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img