15.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Lutte contre l’épidémie de Covid-19: Vaccin : tout est prêt, reste à convaincre les citoyens…

L’Algérie va entamer son opération de vaccination contre le coronavirus dans les prochains jours. Cette phase s’ajoute à bien d’autres déjà entreprises dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Des spécialistes ont affirmé que tout est fin prêt pour mener à bien cette opération de vaccination de grande envergue.

Par Aomar Fekrache

La campagne de vaccination touchera dans un premier temps 500 000 personnes, avant de se poursuivre avec l’acquisition d’autres quotas de vaccin. Financièrement, le problème ne se pose même pas, matériellement et humainement l’on attend que le coup de starter. Toutefois, il reste à savoir comment la population va réagir à la campagne de vaccination. Jusque-là, rien n’est encore fait pour dissiper les doutes des uns et chasser la méfiance des autres. L’on ne voit toujours pas de campagnes de sensibilisation visant à rassurer et encourager le citoyen quant à la nécessité de se faire vacciner. Mais surtout, on parle peu du vaccin Spoutnik V, qui sera administré à des millions de citoyens. Pourtant, tout va se jouer sur ces détails. Pour qu’une forte adhésion à l’opération de vaccination soit enregistrée, le citoyen lambda doit d’abord être rassuré et convaincu. Dans des pays ayant lancé ces derniers jours l’opération de vaccination contre le Covid-19, des polémiques suivies de méfiance suscitent une réticence parmi la population. En Algérie, on a jusque-là tout mis en place pour une lutte plus efficace contre la pandémie et une réussite de l’organisation de la campagne de vaccination. Il ne reste que l’aspect information qui semble sous-estimé. S’exprimant sur le sujet, le Professeur Rachid Belhadj, directeur des activités médicales et paramédicales au CHU Mustapha-Pacha, a affirmé que sur «le plan humain et matériel» cette structure dispose de moyens suffisants pour entamer l’opération de vaccination. De son côté, Mohamed Bekkat Berkani, président du Conseil de l’Ordre national des médecins, dans une déclaration à la presse, a appelé à procéder, dans les meilleurs délais à «une campagne d’information et de sensibilisation de la population quant à l’importance de se vacciner». Il n’est d’ailleurs pas le seul à insister sur ce point. Dimanche dernier, lors du Conseil des ministres, le président de la République a souligné «la nécessité de poursuivre les préparatifs indispensables pour lancer, janvier courant, la campagne de vaccination contre le Covid-19, suivant une organisation sans faille». Avec le vaccin russe, le problème de stockage, de transport et de distribution ne devrait pas se poser puisque le Spoutnik V «se conserve de la même façon que les autres vaccins que l’Algérie a l’habitude d’utiliser». Le ministère de la Santé avait déjà instruit les directeurs de wilaya de procéder au recensement des chambres froides devant accueillir les doses du vaccin et, à l’heure actuelle, il ne reste qu’à le recevoir et lancer la campagne de vaccination. Bien que le vaccin ne représente pas toute la solution, il permettra toutefois de prémunir, notamment les personnes vulnérables, contre les formes graves du virus et réduire la transmission de la maladie. Depuis le début de l’année en cours, l’Etat a décidé d’autoriser le remboursement des tests de dépistage PCR, les tests antigénique et par scanner. Ce qui devrait permettre de mieux lutter contre l’épidémie en attendant un retour à la normale.
A. F.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img