17.9 C
Alger
dimanche 28 mai 2023

Lutte contre la désertification: Réalisation de projets pour la protection des zones steppiques

Plusieurs projets visant à protéger les zones steppiques de la wilaya de Naâma contre la désertification ont été réalisés récemment, a-t-on appris, dimanche, auprès de la Conservation des forêts.

Par Hamid N.

S’inscrivant dans le cadre du programme sectoriel, ces projets concernent la fixation des dunes de sable sur une superficie de 50 ha à travers les zones de Boughellaba, Bouarfa et la réserve du Mont Aïssa, dans la commune d’Aïn Sefra, ainsi que la réalisation de travaux de plantation de 1 000 ha d’arbres fourragers, outre l’aménagement de trois sources d’eau destinées à l’irrigation pastorale, a-t-on expliqué.
Ces projets ont permis l’ouverture de 24 km de pistes dans les zones de Boughellaba et Mékalis et le désenclavement des zones situées entre Djebel «Morghad», dans la daïra de Aïn Sefra et la zone de Djebel «El H’mir», dans la commune de Moghrar, de même que l’aménagement de bassins hydrographiques à Founassa, dans la commune de Djenien Bourezg et Nefikha, dans la commune de Sfisifa.
Les opérations de développement des zones steppiques qui sont au centre des intérêts des éleveurs ovins visent à fournir du pâturage et de l’eau au cheptel ovin, ainsi que la protection de la richesse animale de la wilaya, a ajouté la même source.
D’autre part, des travaux, lancés récemment pour un montant de plus de 48 millions DA et entrant dans la première phase du programme de réhabilitation du barrage vert entre 2023 et 2030, ont été confiés à l’entreprise publique de génie rural et au Bureau national des études spécifiques de développement rural, a-t-on souligné.
Ces travaux concernent la fixation des dunes de sable sur 50 ha à Aïn Sefra, la mise en terre de plantes fourragères à Aïn Ouarka (Asla) sur une superficie estimée à 50 ha, de même que la plantation d’une bande verte dans la zone de «Rejimat», dans la commune d’Asla, sur une superficie de 20 ha, a-t-on indiqué à la Conservation des forêts.
L’accent est mis sur la réalisation de travaux de reboisement pour la plantation d’arbres fruitiers, tels que le pistachier, le caroubier et d’autres espèces qui s’adaptent au climat de la région, de même que la réalisation de brise-vent pour protéger les zones de mise en valeur des terres agricoles, a-t-on souligné de même source.
H. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img