14.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

L’UNIAGPL défend son outil: « Les installations de GPL sont plus sécurisées que les réservoirs d’essence »

«Toutes les installations de GPL importées et disponibles sur le marché mondial sont dotées des dernières techniques de sécurité internationale et sont 15 fois plus sécurisés que les réservoirs d’essence pour véhicules », a indiqué l’Union nationale des installateurs de kits GPL (UNIAGPL). Réagissant à la diffusion de « fausses informations » selon lesquelles le Gaz de pétrole liquéfié carburant (GPLc) serait à l’origine de l’explosion de l’atelier de conversion des véhicules au GPL dans la wilaya d’El Ménéa, l’UNIAGPL a affirmé que ce tragique accident n’a pas été causé par le GPLc, les techniciens de l’union ayant expliqué que les propriétés physiques du gaz et les réservoirs de gaz modernes ne pouvaient, en aucun cas, causer une fuite aussi importante ». Après son retrait des décombres, le véhicule endommagé ne portait pas de traces d’explosion ou d’incendie, ajoute l’union citant le rapport d’expertise. Selon l’union, le gaz de ville serait « la cause principale » de l’accident, le GPLc étant plus lourd que l’air, contrairement au gaz qui est plus léger que ce dernier. Depuis l’utilisation du GPLc en Algérie en 1983, « aucun cas d’explosion du réservoir de gaz automobile n’a été enregistré », aussi bien en Algérie que dans le monde, a fait savoir l’Union. Pour ce qui est de l’explosion survenue dans la nuit de lundi à mardi dernier à El Ménéa, l’Union a précisé que les réservoirs qui se trouvaient dans l’atelier étaient tous vides et que le véhicule était équipé d’un système de protection de la norme internationale R01 67, qui ne permet aucune fuite de gaz, étant doté d’une soupape électrique empêchant la fuite de gaz lorsque le véhicule est en stationnement. L’UNIAGPL recommande de ne pas se laisser influencer par ce genre d’informations pouvant dissuader les citoyens de convertir leurs véhicules au GPLc, ce qui est susceptible de se répercuter négativement sur les dépenses du trésor public. Il est à rappeler que lors de cet accident, une personne est décédée, neuf autres ont été blessées et une dizaine de maisons endommagées dans le quartier dit « Hofrat El Abbes » de la ville d’El Ménéa, a-t-on appris auprès de la Direction de la Protection civile de la wilaya d’El Ménéa. L’explosion qui a eu lieu devant un garage du quartier, spécialisé dans les réparations, a fait un mort, une femme ensevelie sous les décombres de sa maison près du lieu de la déflagration et neuf blessés dont trois souffrants de graves brûlures et évacués par les services de la Protection civile vers l’hôpital spécialisé des brûlés à Douera (Alger). Plus d’une dizaine de maisons situées dans un rayon de 200 mètres ont été touchées et des véhicules en stationnement à proximité ont été également endommagées et ont pris feu, avant que les éléments de la Protection civile maitrisent l’incendie.

 

Thinhinane Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img