26.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

L’Opep+ augmentera sa production de 400 000 barils/jour: Le pétrole frôle les 114 dollars

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (Opep+) a décidé, hier, d’augmenter la production pétrolière totale de l’alliance de 400 000 barils/jour en avril prochain.

Par Massi Salami

Après cette décision, les cours du pétrole sont repartis à la hausse, poussés par les craintes pour l’approvisionnement mondial et pressions inflationnistes. Le Brent de la mer du Nord gagnait dans l’après-midi d’hier 7,59 % après avoir atteint 113,94 dollars, un plus haut depuis 2014. Le WTI américain cotait 110,67 dollars, en hausse de 7,48 % après avoir grimpé jusqu’à 112,51 dollars, un record depuis 2013. Cette flambée des cours de l’or noir est repartie de plus belle après notamment la décision des pays exportateurs de l’Opep+ de ne pas augmenter plus que prévu leur production, malgré l’ascension des cours qui attise une inflation galopante, ont relevé des experts. Le conflit russo-ukrainien intervient au moment où les prix du brut étaient déjà en train de grimper fortement en raison de l’insuffisance de l’offre et d’une forte reprise de la demande dans le monde provoquée par la levée, dans de nombreux pays, des restrictions sanitaires imposées pour lutter contre la pandémie. L’annonce, mardi, par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) de la mise sur le marché de 60 millions de barils tirés des réserves de ses pays membres – dont la moitié débloqués par les Etats-Unis – n’a en rien calmé les cours, selon les analystes. Ainsi, les 23 pays de l’Opep+ ont opté pour le maintien de leur plan d’augmentation mensuelle de la production de 400 000 barils/jour, décidé en juillet 2021, ce qui a grandement influé sur le marché énergétique mondial. Peu avant l’annonce de la décision de l’Opep+, les prix du pétrole continuaient déjà leur flambée, le baril de Brent dépassant les 110 dollars pour la première fois depuis 2014. A la veille de cette réunion, le secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, Mohammad Sanusi Barkindo, a appelé les 23 pays de l’alliance à rester «proactifs, agiles et attentifs» à l’évolution du marché pétrolier. Barkindo s’est exprimé lors de la 60e réunion du Comité technique conjoint (JTC) des pays de l’Opep+, tenue par visioconférence, selon un communiqué. «Peu importe les défis auxquels nous pourrions être confrontés, la Déclaration de coopération Opep-non Opep continuera d’être le mode opératoire de notre succès commun et nous aidera à nous rapprocher, étape par étape et jour après jour, de la réalisation de nos objectifs communs», a-t-il déclaré. «Cette approche agile et mesurée sera une fois de plus payante», a-t-il souligné, ajoutant que l’Opep+ «continuera de suivre les développements de très près dans les jours et les semaines à venir». Après une forte chute, les prix des hydrocarbures connaissent ces derniers temps une importante hausse. En fait, les cours du Sahara Blend, le brut de référence algérien, ont progressé de 12,71 dollars en janvier dernier, portés notamment par une forte demande sur les marchés et les tensions géopolitiques, a indiqué l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dans un rapport mensuel.
M. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img