10.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Loi de finances 2023/Projets prioritaires des communes / Brahim Merad : «110 milliards DA alloués aux zones d’ombre»

Pour la prise en charge des projets prioritaires dans les communes qui visent à améliorer les conditions de vie de la population, notamment dans les régions isolées, une enveloppe budgétaire estimée à 110 Mds DA a été allouée dans le cadre des Plans communaux de développement.

Par Louisa A. R.

L’État est le premier contributeur au budget des collectivités. Chaque année, il attribue aux communes une enveloppe budgétaire pour encourager le développement local. Au titre de la prochaine loi de finance 2023, l’Etat a consacré une enveloppe budgétaire d’une valeur de 110 milliards de DA à la prise en charge des projets prioritaires dans les communes.
En effet, la Commission des finances et du budget de l’APN a écouté une présentation du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Urbanisme, Brahim Merad.
Ainsi, le ministre a passé en revue les axes importants sur lesquels repose le projet de loi de finances pour la prochaine année pour son secteur.
Le projet porte essentiellement sur «la rationalisation des dépenses publiques, l’amélioration du service public, la poursuite du processus de modernisation de la structure publique», en sus de «la consolidation du rôle économique des collectivités locales, la réforme du système fiscal, la mise en valeur des biens locaux produits et la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’aménagement du territoire».Le ministre a également souligné «l’importance de protéger les personnes et les biens contre les accidents causés par le travail humain ou naturel, grâce à une gestion efficace des catastrophes naturelles».Faisant état du budget de son secteur, le ministre a révélé «une augmentation des budgets de gestion et d’équipement, puisque le budget de gestion a connu une augmentation de 42,59 % par rapport aux dotations financières pour le l’année 2022, où les crédits proposés pour le calcul du budget de fonctionnement de l’année 2023 étaient estimés à 834 665 129 000 DZD, soit une augmentation de 249 295 070 000 DZD».
Quant au budget d’équipement pour 2023 de la filière centralisée, il a également connu une augmentation de 41 %, puisqu’il était estimé à
19 772 200 000 DA, ce qui s’explique par l’enregistrement de 17 nouvelles opérations et la réévaluation de 8 opérations du programme en cours, a indiqué un communiqué de l’APN. Pour ce qui est du budget des équipements non centralisé, Merad a expliqué que «ce secteur s’est vu allouer une dotation financière de 37 853 600 000,00 DA», expliquant cela par «l’enregistrement de nouveaux programmes ainsi que l’évaluation des programmes en cours».
Au terme de l’exposé du ministre, les membres de la Commission ont valorisé, selon le communiqué, «la nouvelle vision» dans l’élaboration du PLF 2023, avec un retour à l’affectation de plus de dotations financières, notamment pour les régions qui pâtissent d’un manque en infrastructures.
La Commission a évoqué la nouvelle approche dans la préparation du projet de loi de finances 2023, ainsi que les nouvelles circonstances dans lesquelles est intervenue la loi de finances pour 2023, expliquant qu’elles représentent un contexte caractérisé par une économie «diversifiée»,un effort vigoureux de lutte contre la bureaucratie et l’utilisation optimale des ressources financières et humaines.
Les membres de la Commission se sont interrogées également sur le sort de l’Office national pour les œuvres scolaires et l’absence de chauffage, de cantines et de transport scolaire dans certaines écoles des zones d’ombre.
Ils ont également souligné «la propagation du phénomène du trafic et de la consommation de drogue, devenu une menace pour la sécurité du citoyen et de la patrie», insistant sur la nécessité de développer «une stratégie pour le combattre avec la participation de tous» et appelant à davantage d’«installations de sécurité et de centres de Protection civile, en particulier dans les grands groupements résidentiels». Les députés ont également revendiqué «la nécessité de réviser le réseau des salaires et des promotions pour les salariés du secteur».
L. A. R.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img