5.9 C
Alger
dimanche 27 novembre 2022

«L’inflation est maîtrisée», selon le ministre des Finances: Le dinar va reprendre sa valeur à la fin de l’année

Le ministre des Finances, Aymane Abderrahmane, a affirmé que le dinar va reprendre de sa vigueur à la fin de l’année en cours. S’exprimant, hier, en marge de la cérémonie de lancement des services de certification et de signature électroniques, le ministre a indiqué que les grands projets qui seront lancés prochainement permettront au dinar de gagner de la valeur. Expliquant que «la monnaie est le miroir de l’économie», il dira que «la monnaie nationale n’est pas en cours d’effondrement, comme le décrivent certains». Elle est plutôt «en cours de redressement», a-t-il précisé. Il a expliqué que son secteur est en train «de réévaluer la monnaie nationale selon les capacités de l’économie nationale». Les déclarations du ministre des Finances interviennent alors que des inquiétudes commencent à se faire sentir quant à la santé de la monnaie nationale qui ne cesse de perdre du terrain devant les principales devises. Elle a d’ailleurs enregistré des records par rapport au dollar et à l’euro ces derniers temps, en pleine crise sanitaire et une baisse sans précédent des prix des hydrocarbures. Aussi, interrogé sur l’inflation que connaît le marché national et qui affecte le pouvoir d’achat des citoyens, le ministre des Finances dira que l’inflation est «maîtrisée» et les prix des produits sont à la portée. «L’inflation est très très maîtrisée en Algérie par rapport à ce qui se passe ailleurs dans le monde. Vous n’avez qu’à voir les prix», a-t-il répondu à la question d’un journaliste. Selon lui, les prix n’ont pas «monté» mais ont été «ajustés un tant soit peu, mais pas au niveau que certains veulent le faire croire». Concernant le lancement des services de certification et de signature électroniques, Aymane Abderrahmane a expliqué que ces services aideront l’environnement économique national, particulièrement les transactions bancaires, commerciales, assurances, douanières et les domaines de l’Etat. Ces services, a-t-il affirmé, auront «une plus-value très positive» sur l’économie nationale.
Aomar Fekrache

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img