20.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

L’importance et le soutien de l’Etat soulignés par le ministre de l’Industrie: La sous-traitance pour des produits plus compétitifs

 Dans le contexte de la relance de son secteur industriel, l’Algérie a pris conscience de l’importance de la stratégie de la sous-traitance industrielle et de ses retombées positives sur l’économie nationale.

Par: Louisa A.R

Le premier responsable de secteur de l’industrie a mis en avant la grande importance et le soutien, inconditionnel, accordé par l’Etat à la sous-traitance industrielle, estimant que le partenariat entre les grands groupes industriels et les sous-traitants aboutira à des produits algériens plus compétitifs et plus intégrés. « Le soutien du ministère de l’Industrie aux sous-traitants sera continu, afin de bâtir une économie diversifiée basée sur la coopération entre tous les secteurs, mais aussi sur l’exploitation de toutes les ressources matérielles et humaines », a indiqué le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar. Ainsi, l’accompagnement des entreprises de sous-traitance représente désormais « une mission permanente et un pilier essentiel des stratégies du secteur », souligne-t-il, lors de la clôture de la 6ème édition du Salon international de la sous-traitance « ALGEST 2021 ». Il a cité entre autre aide de l’État à ce segment, l’instauration d’exonérations fiscales et de facilitations ainsi que l’élargissement de leur champ d’action dans le but d’encourager la production nationale et de réduire la facture d’importation. Le pays compte selon le ministre, pas moins de 1.410 entreprises activant dans le secteur de la sous-traitance à l’échelle nationale. Ces entreprises activent dans les secteurs de la mécanique, la métallurgie et la construction navale, les industries de transformation, les industries électroniques, les industries plastiques et pétrochimiques, et dans l’engineering. De son coté, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a estimé que l’organisation de ce salon intervenait dans une période cruciale dans la concrétisation du plan d’actions du gouvernement, dans lequel le contenu local et la coopération entre les entreprises algériennes publiques et privées représentent une des priorités. Selon lui, le secteur mise le développement du contenu local, à travers notamment les programmes de Sonatrach, Sonelgaz et Manadjem El Djazair pour atteindre ses objectifs, en s’appuyant sur des partenariats avec les sous-traitants locaux. Plusieurs sous-traitants ont prouvé leur capacité à apporter « une valeur ajoutée », notamment dans les industries mécaniques et les pièces de rechange, a-t-il souligné en affirmant que son département allait soutenir et accompagner ces entreprises. Pour sa part, le ministre des Transports, Aissa Bekkai a mis l’accent sur les besoins accrus du secteur des transports en matière de pièces de rechange ce qui fait du domaine de la sous-traitance une activité qui intéresse son département.

L.A.R

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img