22.9 C
Alger
lundi 5 décembre 2022

Ligue 1 algérienne (25e journée): Solide leader, le Chabab écrase tout

Le CR Belouizdad, champion d’Algérie en titre, a franchi un grand pas vers un troisième sacre d’affilée en ramenant une précieuse victoire de son périlleux déplacement chez son dauphin, la JS Saoura, qu’il a dominée (1-0) mardi soir pour le compte de la 25e journée de Ligue 1, ayant vu l’ES Sétif remporter l’autre duel au sommet de cette journée, en battant le Mouloudia d’Alger (2-1). Le club de Béchar pensait avoir plus ou moins limité les dégâts en concédant un nul vierge à domicile. Mais à la 89′, le fraîchement incorporé Bouras a surgi tel un diable, pour inscrire un but assassin, qui offre pratiquement un troisième titre consécutif au Chabab. En effet, grâce à ces trois nouveaux points, qui comptent pratiquement double, les Rouge et Blanc portent leur capital à 52 unités, soit à neuf longueurs d’avance sur leur adversaire du jour. Comme un malheur n’arrive jamais seul, la JSS n’a pas raté que l’occasion de gagner un peu de terrain sur le leader, mais elle s’est également faite rejoindre au classement général par le Paradou AC, qui s’est assez facilement imposé devant le mal-classé RC Relizane (3-0). Des réalisations signées Benbouali (35′, 70′) et Bouzok (74′), soit du tandem Paciste le plus prolifique cette saison, avec un total cumulé de vingt-six buts en championnat. De son côté, l’Aigle noir sétifien n’a eu besoin que d’une minute pour trouver le chemin des filets, grâce à Djahnit (1-0), avant de recevoir un cadeau inespéré de la part de Ghazala, auteur d’un but contre son camp à la 57′. Un coup du sort qui a sonné la charge du «Doyen», ayant commencé par obtenir un pénalty à la 88′, sauf que le jeune gardien sétifien, Ferrahi, a réussi à le détourner avec brio. Une intervention réussie qui cependant n’a pas suffi à tempérer l’ardeur des Vert et Rouge, car ayant littéralement mis le feu en fin de match, avant de voir leur efforts récompensés par une réduction du score méritée, signée Abdelhafid (90’+3). Une bonne fin de match qui cependant n’a pas suffi à éviter le pire au Doyen, car après sa défaite au stade du 8-Mai-1945, il se voit obligé de céder sa troisième place au Paradou, pour se retrouver désormais au pied du podium (4e/42 pts). Un peu plus tôt dans l’après-midi, c’est l’Olympique de Médéa qui a réussi une bonne affaire, en engrangeant trois précieux points dans la course au maintien, après sa victoire à domicile contre le CS Constantine (2-1). L’OM a fait la différence grâce à Gagaâ (49′) et Baâli (66′), avant de vivre une grosse frayeur en fin de match, car le CSC a réussi à réduire le score par Mebarakou (88′) alors qu’il restait encore du temps à jouer, surtout en incluant le temps additionnel. Mais armés d’une grande volonté de survie parmi l’élite, les locaux ont bien tenu le coup et ont réussi à préserver leur avantage jusqu’au coup de sifflet final. Malgré cette importante victoire, le club de Médéa reste premier relégable avec 25 unités, alors que les Sanafirs restent solidement accrochés à leur sixième place, avec 40 points. Autre victoire importante dans la course au maintien, celle du NA Hussein-Dey, qui a dominé la lanterne-rouge WA Tlemcen (3-1), grâce notamment à Meddahi, sur pénalty à la 22′, Boussalem (40′) et Yaya (77′), alors que Ouassini avait sauvé l’honneur pour les Zianides à la 51′. Un succès qui permet au Nasria de revenir à seulement quatre longueurs de l’OM et de croire par la même occasion à la possibilité de se sauver du purgatoire d’ici le tomber de rideau. De son côté, le WA Tlemcen, dernier avec seulement dix unités au compteur, semble avoir déjà perdu tout espoir de se maintenir. Contrairement au CRB, au PAC, au NAHD et à l’OM, le RC Arbaâ n’a pas su tirer profit de cette 25e journée, puisque le NC Magra est venu lui imposer le nul sur son propre terrain (1-1).
R. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img