22.9 C
Alger
jeudi 18 août 2022

Libye: L’UE accorde plus de 1,6 million de dollars à l’éducation et la protection des enfants

L’Union européenne (UE) a alloué plus de 1,6 million de dollars pour la protection et l’éducation des enfants en Libye, ainsi que pour la gestion des déchets médicaux liés à la vaccination, a déclaré dimanche le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).
«La Direction générale pour la Protection civile et les Opérations d’aide humanitaire de l’UE (ECHO) a octroyé approximativement 1 672 874,91 dollars à la consolidation de la réponse humanitaire aux secteurs liés à l’éducation et à la protection des enfants, ainsi qu’à la gestion des déchets médicaux liés à la vaccination», précise le communiqué.
Selon l’Unicef, ce programme sera mis en œuvre par le renforcement de la coordination de secteurs et l’investissement des ressources dédiées à la capacité sectorielle.
«Au total, 1 343 192 personnes, dont 122 000 enfants âgés d’entre cinq et neuf ans, bénéficieront du projet», ajoute le communiqué.
L’Unicef a confirmé avoir intensifié les préparatifs et la réponse en cas d’urgence en Libye depuis 2012, en donnant la priorité au soutien à la fourniture de services fondamentaux, la santé, la nutrition, l’éducation, l’eau, la collecte des ordures et l’hygiène.

Plus de 800 migrants clandestins secourus au large des côtes libyennes la semaine dernière
L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré lundi que plus de 800 migrants clandestins avaient été secourus au large des côtes libyennes et renvoyés en Libye au cours de la semaine écoulée.
«Sur la période du 1er au 8 août, 864 migrants ont été secourus/interceptés en mer et renvoyés en Libye», selon l’OIM.
A ce jour en 2021, un total de 20 257 migrants clandestins ont été secourus, dont des femmes et des enfants, tandis que 380 sont décédés et 629 ont été portés disparus au large des côtes libyennes sur le trajet de la Méditerranée centrale, d’après l’OIM.
Les migrants secourus finissent ensuite dans des centres d’accueil surpeuplés dans toute la Libye, malgré des appels répétés de la communauté internationale à fermer ces centres.

10 corps trouvés dans une fosse commune dans le nord-ouest du pays
Les autorités libyennes ont trouvé dimanche dix corps non identifiés dans une fosse commune récemment découverte dans la ville de Tarhouna, dans le nord-ouest du pays.
Située à quelque 90 km au sud-est de la capitale Tripoli, Tarhouna était auparavant le principal centre des opérations militaires des troupes de l’est dans le conflit qui les opposait à l’ancien gouvernement soutenu par l’ONU dans et autour de la ville de Tripoli.
«Nos équipes ont aujourd’hui trouvé dix corps non identifiés après des recherches continues à Tarhouna», a déclaré l’Autorité générale pour la recherche et l’identification des personnes disparues, ajoutant que les recherches étaient toujours en cours pour trouver davantage de charniers dans la ville.
Il y a quelques jours, l’autorité a annoncé avoir trouvé 12 corps non identifiés dans deux fosses communes de Tarhouna. Depuis le début des recherches, en juin 2020, 30 charniers ont été découverts et 139 corps non identifiés ont été déterrés.
Les forces de l’ancien gouvernement soutenu par l’ONU ont accusé l’armée de l’est rivale d’être responsable de massacres à Tarhouna.
Y. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img