19.9 C
Alger
lundi 3 octobre 2022

Libye: Le nouveau gouvernement se fixe 12 objectifs durant la phase transitoire

Le nouveau gouvernement intérimaire en Libye s’est fixé douze objectifs durant la période de transition devant s’étaler jusqu’aux élections générales prévues le 24 décembre prochain, a fait savoir, jeudi, le Bureau de communication du Chef du gouvernement, Abdelhamid Debeibah, sur sa page Facebook.

Par Lamine H.

La composante et le programme du nouveau gouvernement ont été soumis, jeudi, au Conseil présidentiel pour examen et à la Chambre des représentants du peuple (Parlement) pour approbation, et ce, conformément à la feuille de route arrêtée par le Forum de dialogue politique libyen (FDPL) au début du mois en cours à Genève, en Suisse, sous l’égide de l’ONU.
Selon le communiqué, le gouvernement vise en premier «à assurer la souveraineté nationale à travers l’ensemble du territoire libyen, à sécuriser les frontières, à évacuer les mercenaires et les forces étrangères présents en Libye et à réunifier les institutions de l’Etat».
Parmi les autres objectifs figurent notamment «la protection des citoyens et leurs biens, mettre fin aux conflits armés inter-libyens, la lutte contre la corruption, l’amélioration du cadre de vie des citoyens, instaurer la réconciliation nationale, reconstruire les villes détruites par la guerre, exploiter rationnellement les richesses de pays et garantir leur répartition équitable entre les libyens», note la même source.
Le gouvernement de Abdelhamid Debeibah ne peut entamer son travail, selon les accords politiques conclus à Genève, qu’une fois qu’il aura été approuvé par le Parlement ou à défaut par le FDPL.
Abdelhamid Debeibah a jusqu’au 19 mars prochain pour obtenir la confiance de la Chambre des représentants du peuple.
La séance de confiance aura lieu dans la ville de Syrte. Selon les autorités locales de cette ville, une délégation du Parlement s’est rendue dimanche à Syrte pour entamer les préparatifs nécessaires pour la tenue de la séance de vote de confiance.
«Le Parlement a réservé un hôtel en ville et opté pour le complexe de Ouagadougou pour la tenue de ses séances», a indiqué le responsable de la communication auprès du Conseil municipal de Syrte, Mohamed al-Amil.
L. H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img