17.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Libye: Le Comité militaire (5+5) tiendra la semaine prochaine une réunion à Syrte

Le Comité militaire mixte libyen (5+5) tiendra, au courant de la semaine prochaine, une réunion de concertation à Syrte pour examiner les derniers développements survenus en Libye, a rapporté le journal électronique libyen 218, citant une source proche du Comité militaire.
«La réunion aura lieu probablement samedi ou dimanche», a ajouté la source, précisant que «le secrétariat général pour l’appui central a reçu des ordres pour ne pas quitter la ville de Syrte, et ce, après avoir assisté aux travaux de la séance du vote de confiance au nouveau gouvernement, tenue au courant de la semaine en cours». Le Comité militaire mixte libyen se réunit régulièrement. Lors de sa dernière réunion tenue au début du mois de février écoulé à Syrte, le Comité a étudié notamment la réouverture de la route côtière et l’urgence d’évacuer les mercenaires et forces étrangères présents en Libye.
Le Comité militaire veille, en outre, sur le respect du cessez-le feu en vigueur depuis le 23 octobre dernier. Il assure désormais cette tâche avec des observateurs internationaux envoyés par l’ONU sur suggestion du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.
La Libye a vu, durant la semaine en cours, l’approbation du gouvernement de Abdelhamid Dbeibah par le Parlement, lors d’une réunion à Syrte. Le nouvel exécutif prêtera serment demain à Benghazi (Est), selon la presse libyenne.

Le Conseil de sécurité de l’ONU réclame «le retrait des troupes étrangères»
Le Conseil de sécurité de l’ONU a réclamé vendredi, dans une déclaration approuvée à l’unanimité, «le retrait sans plus tarder de toutes les forces étrangères et des mercenaires de Libye», saluant la validation mercredi, par le Parlement, du nouveau gouvernement unifié.
«Le Conseil de sécurité appelle toutes les parties à appliquer pleinement l’accord de cessez-le-feu (du 23 octobre) et exhorte les Etats membres à respecter et à soutenir la pleine application de l’accord», précise cette déclaration.
Selon l’ONU, environ 20 000 militaires et mercenaires se trouvaient encore fin 2020 en Libye et aucun mouvement de retrait n’a été constaté à ce jour.
«Le Conseil de sécurité appelle au plein respect de l’embargo des Nations unies sur les armes par tous les Etats membres, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité», ajoute le texte.

K. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img