21.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Libye : Dbeibah en visite officielle fin mai à Rome

Le Chef du gouvernement intérimaire en Libye, Abdelhamid Dbeibah, effectuera le 31 mai en cours une visite officielle en Italie, a fait savoir, mercredi, le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio.
«Outre l’examen des questions bilatérales, M. Dbeibah rencontrera au cours de sa visite les hommes d’affaires italiens pour débattre des différentes opportunités d’investissement en Libye», a souligné M. Di Maio.
Le chef de la diplomatie italienne a indiqué, par ailleurs, qu’«un consulat italien ouvrira ses portes le 26 mai courant dans la ville de Benghazi».
Di Maio a indiqué aussi que «des préparatifs sont en cours pour rouvrir le Bureau de l’Agence du commerce extérieur de l’Italie à Tripoli».
Le Premier ministre italien, Mario Draghi, avait indiqué au mois d’avril dernier au cours d’une visite à Tripoli, que «l’Italie veillera à jouer un rôle de premier rang dans la reconstruction de la Libye». «L’Italie accompagnera également les nouvelles autorités libyennes dans l’instauration d’une nouvelle phase en Libye et dans la lutte contre le phénomène de la migration clandestine», avait-il ajouté.
M. Draghi avait procédé, lors de sa visite, à la signature d’un mémorandum d’entente et d’amitié avec les autorités libyennes.
La Libye réclame auprès de l’Italie notamment une coopération en matière de lutte contre la migration clandestine et dans les secteurs de l’énergie.

Plateforme constitutionnelle : la Manul appelle le FDPL à une session plénière virtuelle
La Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul) a appelé, jeudi, les membres du Forum de dialogue politique libyen (FDPL) à une session plénière virtuelle les 26 et 27 mai courant, afin de débattre de la nouvelle plateforme constitutionnelle, indique un communiqué de la Mission.
«Les membres du FDPL discuteront de la copie de la nouvelle plateforme constitutionnelle proposée récemment par la Manul», précise le communiqué, notant que «les résultats de cette réunion seront soumises à la Chambre des représentants du peuple (Parlement) et au Comité consultatif».
La Manul a dénoncé une nouvelle fois les auteurs de la publication d’une copie erronée de la nouvelle plateforme constitutionnelle sur les réseaux sociaux, soulignant que «ces derniers cherchent à semer la zizanie».
Le Bureau d’information de la (Manul) a démenti, mardi, avoir publié une copie de la nouvelle plateforme constitutionnelle, notant que «celle qui circule sur les réseaux sociaux est erronée et n’émane pas du Comité juridique». Il a rappelé que seuls «les documents publiés sur le site et la page Facebook de la Manul font foi».
L’envoyé spécial du SG de l’ONU pour la Libye, Jan Kubis, a transmis au début du mois en cours aux membres du FDPL sa proposition en faveur d’une nouvelle plateforme constitutionnelle pour les prochaines élections.
M. Kubis a appelé les membres du FDPL «à faire preuve de responsabilité et mettre l’intérêt des Libyens et des générations futures au-delà de toute considération», avait écrit la Manul sur son site.
La nouvelle plateforme constitutionnelle a pour objectif d’encadrer les prochaines électionsgénérales prévues le 24 décembre de l’année en cours et le référendum sur la nouvelle Constitution dont la date n’est pas encore arrêtée.
Maya H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img