15.9 C
Alger
jeudi 29 septembre 2022

Librairie Point-virgule de Chéraga: Karim Younes a présenté son nouveau livre «Béjaïa, passé-présent»

 «Béjaïa, passé-présent» est le dernier livre de l’écrivain et homme politique Karim Younes, présenté, hier, à la librairie Point-virgule de Chéraga.

Par Abla Selles

Paru aux éditions Dalimen, cette œuvre dont le contenu est historique se veut une manière de rendre hommage et d’exprimer sa reconnaissance à sa ville natale, Béjaïa. À travers cette œuvre, «je voulais dire aux jeunes d’aujourd’hui et aux générations futures que l’Algérie existe bien avant les Romains. Nous avons une civilisation très riche et une histoire très longue».
Le lecteur peut découvrir dans cette œuvre de 346 pages différentes étapes de l’histoire de cette ville qui a vu passer plusieurs cultures et civilisations. «Certes, j’ai écrit sur Béjaïa mais c’est aussi l’histoire d’autres villes algériennes. C’est la même histoire à Alger, à Oran, à Cherchell et ailleurs». L’écrivain est revenu, entre autres, sur des monuments de cette ville qui l’ont inspiré durant toute sa vie.
L’auteur propose à ses lecteurs de grands moments de partage et de convivialité pour évoquer son passé, sa jeunesse, son parcours et son dévouement à une ville «qui eut un rayonnement digne des grandes cités méditerranéennes des époques hellénique, romaine, carthaginoise, musulmane, des premières dynasties hammadites».
«Il ne s’agit pas d’une œuvre  autobiographique, mais nous sommes les héritiers d’une histoire tourmentée, riche et prestigieuse, parfois sanglante et même ironique», a précisé Karim Younes devant une assistance de lecteurs, de cadres et d’acteurs dans le domaine de la culture.
Né en 1948 à Bejaïa, Karim Younes est diplômé de l’Université d’Alger. Cet écrivain et homme politique a été secrétaire d’État puis ministre de la Formation professionnelle de juin 1997 à mai 2002, date à laquelle il a été élu député à l’Assemblée populaire nationale dont il a été le président de juin 2002 à juin 2004.
Après sa démission de la présidence de l’APN et au terme de son mandat de député, il s’est retiré de toute activité politique mais pas retraité de «la politique ou du militantisme», comme il le précise.
A propos de sa carrière d’écrivain, il a déclaré : «J’écris, pour l’histoire de notre pays, pour la libération de nos consciences vis-à-vis des générations dont nous sommes comptables».
Aujourd’hui, il compte à son actif plusieurs ouvrages dont «De la Numidie à l’Algérie -Grandeurs et Ruptures» (2012), «Aux portes de l’avenir : vingt siècles de résistance, cinquante ans d’indépendance» (2014), «La chute de Grenade ou la nouvelle géographie du monde» (2015) et «Les Eperons de la conquête ou l’impossible oubli» (2017), «Paradis artificiels» et «De nos montagnes aux coulisses de l’ONU» (2020). Il est à noter que le livre est disponible dans les librairies à 2 400 DA.
A.S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img