16.9 C
Alger
mercredi 22 mai 2024

«L’Histoire du roi qui ne voulait pas mourir»: Le dernier livre de Jean Teulé sort un an après sa mort

Le dernier ouvrage que
l’écrivain, auteur de bande dessinée et homme de cinéma et de télévision, n’a pas eu le temps de finir, était un roman sur le roi Louis XI. Son éditeur a décidé de le publier avec la participation de ses amis. Les explications d’Enki Bilal, Florence Cestac et Betty Mialet.
Un hommage rendu par ses amis. Disparu brutalement il y a un an, Jean Teulé était grand ami de l’émission La Librairie francophone, explique, ému, Emmanuel Khérad. Son dernier roman raconte le roi sadique Louis XI. Il a été complété par ses amis les dessinateurs Florence Cestac et Enki Bilal, et Betty Mialet, son éditrice. La rencontre avec eux trois a lieu dans l’atelier d’Enki Bilal : «On s’y voyait de temps en temps. On se parlait peu de nos projets, mais il y avait entre nous l’idée de surprendre l’autre, chacun exploitant son espace de liberté. C’est peut-être ce qui nous unissait. On n’arrive pas à réaliser son absence, et il est présent, il nous occupe l’esprit et son rire est toujours là». Être impitoyable, voilà ce que Jean Teulé laissait paraître aux gens. Il se moquait de ses amis avec une causticité extrême. Il ne voulait pas aller aux enterrements : «Ben non, il est mort !». L’écrivain Philippe Jeaneda a écrit un texte où il dit que Jean Teulé a joué avec le feu. Il racontait des morts improbables, et c’est finalement la fin de sa vie. Ce que confirme son éditrice : «On ne peut pas s’empêcher de se dire que sa mort est un roman de Jean Teulé. Il y a tous les ingrédients. Et d’ailleurs, pendant quelques jours, moi, j’étais persuadée qu’il avait été empoisonné. Cela reste inimaginable en plein Paris en 2020 de manger des boulettes et de mourir ‘’quand on mesure une toise’’ comme il disait toujours (1,96 mètre), qu’on est dans la force de l’âge et qu’on n’a aucune maladie. C’est une histoire de fou, une histoire de Jean Teulé».
Pour Florence Cestac, Jean Teulé était vraiment un grand ami : «C’est le parrain de mon fils. Il m’a remise en selle. Alors que je traversais une période compliquée, il m’a poussée à raconter mon histoire : c’est ma BD ‘’Le démon de midi’’ qui a été un grand succès. Il me l’avait fait retravailler, il m’a écrit la préface… Et toutes celles des albums suivants». Jean Teulé arrive à nous faire rire avec son portrait de Louis XI. Il fait par exemple Louis XI décapiter le duc d’Armagnac pour conspiration et il fera placer ses trois jeunes enfants au pied de l’échafaud. Les enfants seront inondés du sang de leur père, emprisonnés et battus.
A. M.

Article récent

le jour

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img