5.9 C
Alger
samedi 4 décembre 2021

L’hécatombe reprend : Après l’accalmie, retour en force des accidents meurtriers

Le cauchemar des accidents de la route revient en force cette année. En effet, leur augmentation significative de plus de 46% par rapport à l’année dernière qui a été marquée par l’interdiction de la circulation, donne froid dans le dos et impose la révision du système de sécurité routière.

Par Thinhinene Khouchi

Le phénomène des accidents de la route constitue un véritable cauchemar du fait des pertes humaines et matérielles qu’il engendre, causant parfois des handicaps à vie. Malheureusement, après une année marquée par la baisse des accidents de la route, résultat de l’interdiction de la circulation entre les wilayas comme mesure de prévention contre la pandémie de Covid-19, cette année, une augmentation effrayante des accidents est constatée au niveau national. L’Association nationale pour la prévention des accidents de la circulation avait appelé à une révision du système de sécurité routière, en actualisant les conditions d’obtention du permis de conduire et en intégrant l’éducation routière dans les programmes des trois phases pédagogiques. Moussa Saleh, chef du bureau de l’association à Alger, avait tiré la sonnette
d’alarme face à «l’augmentation significative des accidents de la circulation de 46 % par rapport à l’année dernière, avec une moyenne de 10 000 accidents». Insistant également sur la nécessité de reconsidérer le système, il a suggéré de relever l’âge d’obtention du permis de conduire à 21 ans pour la catégorie B, et 26 ans pour les poids lourds, ajoutant que la plupart des accidents sont causés par des jeunes entre 18 et 29 ans. Autant de propositions et de mesures qui restent en suspens, ce qui a donné lieu à un massacre routier. En effet, selon les récents bilans de la Protection civile, des centaines d’accidents sont survenus à travers le territoire national. Entre le 10 et le 16 octobre, quarante personnes sont mortes et 1 422 autres ont été blessées dans
1 183 accidents de la circulation. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Bouira, où 4 personnes sont décédées sur le lieu de l’accident et 28 autres ont été blessées dans 34 accidents. Depuis le 16 octobre, plusieurs autres accidents ont eu lieu dans plusieurs wilayas du pays. Durant la journée du 17 octobre, sept personnes ont trouvé la mort et 206 ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus à travers plusieurs wilayas du pays au cours des dernières 24 heures, indique un communiqué de la Protection civile. Durant la journée du 18 octobre à Souk Ahras, une personne est décédée et deux autres ont été blessées dans un accident de la circulation survenu dans la commune de Sédrata, a-t-on appris auprès de la direction de la Protection civile. Les éléments de ce corps constitué sont intervenus dans cette localité suite au renversement d’un camion semi-remorque transportant des boissons gazeuses au niveau du carrefour Guelma-Sédrata, dans la commune de Sédrata, causant la mort sur place d’une personne âgée de 25 ans, a précisé le chargé de communication de cette direction, le capitaine Reda Messai. Cet accident, a souligné la même source, a causé également des blessures de divers degrés à deux autres personnes de sexe masculin, âgés de 24 et 25 ans. En outre, la journée du 19 octobre a enregistré le décès d’une personne et une autre a été grièvement blessée dans un accident de circulation survenu mardi sur la RN-1, à 170 km au sud de Ghardaïa, indique la Protection civile. L’accident s’est produit à une centaine de km au nord d’El Menea, lorsqu’un camion transportant des fruits et légumes est entré en collision frontale avec un camion semi-remorque circulant dans le sens inverse, avant de s’encastrer dans l’avant du camion semi-remorque, faisant un mort sur place et un blessé grave, précise la même source. Durant cette même journée, au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou, un accident de la route a eu lieu au niveau du village Taguemount Lejdid, commune de Ouadhias, au sud-ouest de Tizi-Ouzou, a fait un décès et 12 blessés, rapporte un communiqué de la Protection civile. L’accident est survenu suite au dérapage d’un fourgon tolé qui transportait 12 femmes. La victime décédée, les autres 11 femmes blessées ainsi que le chauffeur du véhicule, ont tous été évacués par les éléments de la Protection civile de Ouadhias vers l’Etablissement public de santé de proximité de la même ville.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img