19.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Les spécialistes mettent en garde / Covid-19 : la situation reste préoccupante

Le nombre d’hospitalisations pour contamination au coronavirus est en hausse. Une situation qui tend à inquiéter les spécialistes qui craignent, à ce rythme, le pire les prochains jours.

Par Aomar Fekrache

Face au relâchement général constaté, des médecins expriment des craintes de voir le virus prendre le dessus dans les semaines à venir. Cela d’autant que dans plusieurs wilayas le nombre de lits d’hôpital occupés est en constante hausse. Le virologue Mohamed Melhag, s’exprimant sur les ondes de radio Setif, a affirmé que la situation actuelle est inquiétante et risque de devenir dangereuse. Il a indiqué prévoir une hausse des contaminations dans les prochaines semaines en cas de persistance du laisser-aller actuel et du non-respect du protocole sanitaire.
Dr Melhag a également expliqué que les craintes des spécialistes se justifient par la densité des déplacements en cette saison d’été, caractérisée par les rassemblements familiaux et les fêtes de mariage. L’orateur a aussi prédit l’apparition de nouveaux variants du coronavirus, précisant que le virus restera parmi nous encore pendant plusieurs années, même après la vaccination, mais de manière isolée tout comme bien d’autres virus.
Pour faire face à cette situation, il a expliqué que la seule solution est la vaccination massive afin d’attendre l’immunité collective à 70 %.
De son côté, Dr Mohamed Zeroual a indiqué que des variants algériens ont été détectés. Cela est dû à la nature du virus qui se développe pour s’adapter. Selon lui, ces variants ne sont toutefois pas dangereux. Dr Zeroual a expliqué, par ailleurs, que «l’acquisition de l’immunité collective pose beaucoup de questions que la science n’a pas encore tranchées», ajoutant que l’on aura besoin encore «de plusieurs mois pour connaître le développement du virus dans le corps humain en ce qui concerne la production d’anticorps». Ce spécialiste a appelé, par ailleurs, les citoyens à se faire vacciner pour se prémunir contre le Covid-19 et non pas seulement pour avoir un carnet de vaccination pour pouvoir voyager. Comme il a lancé un appel à l’organisation d’une large campagne de sensibilisation afin de convaincre de l’utilité de la vaccination pour préserver la santé publique.
Pour rappel, le nombre de personnes vaccinées en Algérie a atteint près de deux millions de citoyens, a indiqué la semaine dernière le Professeur Ryad Mahiaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi de l’épidémie. Un autre quota de vaccins devrait être réceptionné dans les prochains jours. Bien que la méfiance envers les vaccins anti Covid-19 commence à laisser place à un certain engouement, l’Algérie est loin toutefois d’atteindre la vitesse de croisière dans son opération de vaccination. D’où la nécessité pour les autorités publiques de mieux sensibiliser quant à l’urgence du respect des mesures d’hygiène et de distanciation physique. Ces derniers jours, l’on enregistre un relâchement quasi général dans les lieux et espaces publics. La plupart des citoyens ne portent plus de bavettes et certains croient que le virus a fini par disparaître, sous-estimant ainsi le danger qu’il présente. De nombreux spécialistes ne cessent de tirer la sonnette d’alarme, afin d’éviter le scénario catastrophe de voir les hôpitaux à nouveau saturés et les staffs médicaux débordés.
A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img