10.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Les revenus de l’Algérie dépasseront bientôt les 50 milliards de dollars: Forte augmentation des recettes d’exportations d’hydrocarbures

Lors d’une présentation, hier, devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale, le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, a évoqué une forte hausse des recettes d’exportations d’hydrocarbures en 2022. Ces dernières dépasseront les 50 milliards de dollars, soit une hausse de 45 % par rapport aux réalisations de 2021. «Les revenus des hydrocarbures devraient dépasser les 50 milliards de dollars, soit une augmentation de 45 % par rapport aux réalisations de 2021, ainsi que la fiscalité pétrolière, qui pourrait dépasser les niveaux enregistrés dans les années antérieures à 2014, qui s’élevaient à 4 000 milliards de dinars par an», a-t-il déclaré. Selon lui, «au vu des réalisations enregistrées jusqu’en septembre 2022, nous prévoyons d’ici la fin de l’année en cours une augmentation de 2 % de la production primaire d’hydrocarbures, et une amélioration de la situation du pays». Les recettes des exportations hors hydrocarbures du secteur, à l’instar des matériaux miniers et des produits pétrochimiques, vont connaître également une forte hausse en 2022. Elle sera de l’ordre de 40 % par rapport à 2021, a ajouté le ministre de l’Énergie et des Mines. «Les exportations hors hydrocarbures enregistreront également une hausse de plus de 40 % par rapport aux réalisations de 2021, portées principalement par la hausse des exportations de matériaux miniers et de produits pétrochimiques», a-t-il expliqué. Concernant les investissements dans le secteur de l’Energie et des Mines, le ministre a confirmé qu’«un montant de 3,6 milliards de dollars a été alloué au cours du premier trimestre de 2022, une augmentation de 8 % par rapport aux investissements de la même période en 2021». Quant à l’emploi dans le secteur, le nombre de travailleurs, selon le ministre de l’Energie, a augmenté de plus de 7 500 fin septembre 2022, pour atteindre plus de 307 000 travailleurs. S’agissant du mégaprojet de production de phosphate dans l’est du pays, appelé Projet Phosphates intégré, le premier responsable du secteur a assuré que les études sont «en cours» conformément aux délais, avant de passer à la deuxième étape du projet.
Meriem Benchaouia

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img