26.9 C
Alger
jeudi 6 octobre 2022

Les pompiers s’armeront de drones contre les feux: Les incendies ravagent déjà nos forêts

«Afin de lutter efficacement contre les feux qui ravagent déjà nos forêts, l’Algérie va développer l’utilisation des moyens aériens par l’acquisition d’avion bombardiers d’eau et de drones», a indiqué, hier, la directeur général des forêts, Ali Mahmoudi.

Par Thinhinene Khouchi

S’exprimant, hier, sur les ondes de la Radio nationale, le directeur général des forêts a indiqué que plusieurs feux de forêt ont eu lieu ces derniers semaines et afin de soutenir le processus de lutte contre les incendies de forêt «toutes les capacités seront mobilisées». «La direction a l’intention d’acquérir des avions bombardiers d’eau ainsi que 80 camions-citernes pour une première intervention, et l’acquisition de drones pour éteindre les incendies dans les endroits difficiles», a-t-il ajouté. «Avec les drones, on peut couvrir les forêts de manière beaucoup plus systématique et c’est plus sécuritaire», a expliqué Ali Mahmoudi. Lors de son passage à la radio Chaîne 1, le directeur général des forêts a déclaré que «80 camions-citernes pour l’intervention initiale ont été acquis auprès de l’usine de Tiaret, affiliée au ministère de la Défense nationale, et les travaux ont commencé avec l’Institut national de technologie industrielle portanta sur la réalisation d’un drone spécial pour la surveillance et lutte contre les feux de forêt». «S’ajoute à cela, a poursuivi Ali Mahmoudi, l’élaboration d’un cahier des charges avec le ministère de l’Intérieur pour l’acquisition ou la location de petits aéronefs à propulsion hydraulique, fiables dans les premières phases d’intervention afin de limiter la propagation des incendies». M. Mahmoudi a souligné que les préparatifs de la saison chaude pendant laquelle les incendies augmentent, ont été accommodés en préparant un plan élaboré en «exploitant 404 tours de surveillance qui seront dotées de 940 travailleurs, 470 équipes mobiles composées de 2 675 travailleurs, ainsi que 28 camions-citernes pour l’approvisionnement en eau, en plus de 15 nouveaux camions qui seront acquis en prime». Il faut joindre à cela «l’adoption de 2 892 points d’eau équipés pour fournir de l’eau en cas d’incendie, et la préparation de 178 ateliers d’intervention constitués de 10 000 travailleurs, dont la plupart relèvent du Complexe du génie rural». Et parce que la période des incendies coïncide avec la période de collecte du liège, il existe des ateliers dans les forêts de liège pour récolter les richesses, en plus de 2 000 appareils de télécommunication. Il s’agit de la formation de comités opérationnels au niveau des 40 wilayas touchées par les incendies de la saison dernière, dirigés par les gouverneurs, 461 comités au niveau des districts et 1 315 comités au niveau municipal, en plus des 1 542 comités pour les citoyens vivant dans ou près des forêts. L’intervenant est aussi revenu sur les pertes causées par les incendies de l’année dernière, qui ont été estimées à 44 000 hectares, dont 16 000 de forêts. M. Mahmoudi a ensuite indiqué que selon les bilans établis en matière d’incendie, les causes inconnues sont de l’ordre de 80 %, alors que de l’autre côté de la Méditerranée, ils sont arrivés à inverser la proportion. «L’objectif tracé pour nous est d’arriver à déceler les vraies raisons pour attaquer le mal à la racine». T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img