17.9 C
Alger
jeudi 25 avril 2024

«Les mosaïques africaines, les techniques et les thèmes»: La valeur culturelle du patrimoine archéologique soulignée

Ouvertes mardi au Musée public national de Sétif, les premières journées sur «Les mosaïques africaines, les techniques et les thèmes» sont marquées par des interventions éminentes mettant en exergue la variété et la richesse de notre patrimoine ancestral. Les participants à ce rendez-vous culturel ont affirmé que les mosaïques d’Algérie «représentent une ressource importante pour le développement touristique».

Par Abla Selles
«Les mosaïques archéologiques dont regorge l’Algérie constituent un facteur vital d’attrait touristique», a assuré Mesbah Bouhezam, responsable local de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (OGEBC) dans son intervention lors de cette rencontre de trois jours, initiée par le Musée de Sétif en coordination avec la Direction de la culture et des arts sous l’égide du ministère de tutelle.
Les mosaïques enchantent par leur beauté et finesse le touriste à qui les opérateurs du secteur sont appelés à proposer divers produits et services dont ceux de l’artisanat, a ajouté l’intervenant.
De son côté, la directrice du Musée de Sétif, Chadia Khelfallah, a affirmé que la mosaïque «est un art ancien, conservé à travers les musées algériens, que cette rencontre vise à faire connaître ainsi que les études qui lui ont été consacrées, mettant l’accent sur le rôle des institutions muséales dans la préservation et la valorisation de cette collection archéologique de concert avec les universités et les opérateurs du secteur touristique».
Le but de la rencontre est également de favoriser les échanges entre musées et l’actualisation des connaissances sur les données et expériences de restauration et de conservation des mosaïques, a ajouté la même spécialiste.
La rencontre aborde à travers 24 communications les six axes des «Ecoles africaines des mosaïques», «La conservation et la restauration des mosaïques en musées et sur sites», «Les matériaux et techniques de fabrication», «Les thèmes des mosaïques», «La valorisation touristique des mosaïques» et «La formation et le partenariat dans la préservation et le traitement des mosaïques».
La manifestation verra également l’organisation de deux ateliers sur «Le nettoyage, le renforcement et la restauration de la mosaïque» et «La fabrication de mosaïque moderne» et d’une exposition de 45 mosaïques conservées dans plusieurs musées du pays, dont Alger et Constantine. La rencontre a regroupé les autorités locales, des représentants des musées nationaux, des chercheurs du Centre de recherche en archéologie, les responsables des sites archéologiques de l’OGEBC, des chercheurs des universités de Constantine, Sétif et Batna ainsi que des étudiants de l’université de Sétif.

A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img