20.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Les Jeux méditerranéens à Oran En plus du sport, une opportunité pour booster le tourisme

La capitale de l’Ouest algérien, Oran, entame une saison estivale avec un événement de taille cette année. Les Jeux méditerranéens qu’Oran s’apprête à organiser dans les prochains jours, sont une occasion inouïe pour booster le tourisme international dans cette ville qui regorge de nombreux sites touristiques, culturels et de vestiges à explorer.
C’est la première fois que la ville d’Oran va abriter un rendez-vous d’une telle envergure. Il n’est plus question seulement de sport, mais également d’une opportunité pour des milliers de touristes de découvrir l’Algérie.
Ainsi, la Direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Oran s’est attelée à développer le produit touristique local, en proposant des circuits pour faire découvrir aux touristes attendus lors du déroulement de la 19e édition des Jeux méditerranéens, les multiples sites archéologiques, culturels, naturels et touristiques que recèle la région.
L’objectif étant, selon le chef du service des activités touristiques à la Direction du tourisme, Mourad Boudjenane, cité par l’APS, de promouvoir la destination Algérie de manière générale, mais aussi de faire connaître les potentielles qualités touristiques d’Oran, développer le tourisme local et inciter les touristes à découvrir d’autres sites jusque-là méconnus.
En prévision des Jeux méditerranéens, qui débuteront le 25 juin, les invités et les visiteurs, en plus de la pose de panneaux indicatifs et informatifs pour mettre en exergue les sites archéologiques et historiques, pourront profiter de l’accompagnement de 23 guides touristiques agréés par le ministère de tutelle et 193 accompagnateurs touristiques, formés en janvier dernier, au niveau de l’Ecole supérieure de l’hôtellerie et de la restauration d’Oran.
Pour découvrir les potentialités de la région qu’elles soient historiques, culturelles ou naturelles, les circuits touristiques englobent plus de vingt monuments, dont la plupart sont classés sur la liste du patrimoine national et remontent aux différentes époques historiques qu’a connues Oran, de l’époque islamique en passant par l’occupation espagnole, l’ère ottomane puis la colonisation française, jusqu’à ce jour.
Le premier circuit, intitulé «Une promenade à Oran», propose une balade par le biais des bus de l’Office du tourisme de la wilaya, pour promouvoir le tourisme intérieur. Première à l’échelle nationale, l’initiative permet au visiteur de découvrir dix sites emblématiques de la ville.
A bord du luxueux bus assurant deux navettes quotidiennes, le touriste découvre sur son itinéraire la Bibliothèque régionale, les Palais de la culture et du Bey, le site de Châteauneuf, la Mosquée Pacha et le jardin Ibn Badis (ex-la promenade de Létang), la légendaire place Boudali-Hosni (ex-Kleber), dans le quartier Sidi El Houari, les bains turcs, l’hôpital de Baudins et la porte du Santon. Cet itinéraire comprend un déplacement jusqu’au Mont Moulay Abdel Kader, avec une visite à l’incontournable fort de Santa Cruz et l’église «Notre-Dame de la paix», puis retour sur la place du «1er-Novembre 1954» au cœur battant de la ville.
Plusieurs autres sites sont à découvrir par le visiteur dans les neuf autres circuits, dont ceux dénommés «les mosquées de Sidi El Houari», «les portes d’Oran», «le circuit ottoman», «les forts d’Oran», «le fort touristique religieux» ainsi que «le circuit vert», l’un des derniers produits touristiques.
La nouveauté de ces produits touristiques réside dans la création, pour la première fois dans la capitale de l’ouest, d’un «circuit shopping», un itinéraire touristique, commercial et récréatif, à travers lequel le visiteur pourra acquérir des produits d’artisanat proposés à la vente dans les stands des Arènes, un monument situé au quartier d’Eckmühl d’Oran, qui attire les visiteurs de ce haut lieu de pratique de la tauromachie lors du siècle dernier.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img