17.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Les agences d’Air Algérie prises d’assaut : Les Algériens pressés de partir ou de rentrer au pays

Des files monstres se sont formées hier devant les différentes agences de la compagnie aérienne nationale Air Algérie. Pressés de quitter le pays, de réserver un vol pour le retour d’un proche coincé depuis plus d’une année à l’étranger ou juste pour demander des clarifications sur la programmation des vols, tous étaient d’accord pour dire que «les nouveaux tarifs sont trop élevés».

Par Thinhinene Khouchi

Deux jours avant la reprise officielle des vols prévue pour le 1er juin, conformément aux décisions des autorités algériennes relatives à l’ouverture partielle de l’espace aérien sur l’International, des dizaines de citoyens ont pris d’assaut les différentes agences de la compagnie aérienne nationale Air Algérie. A en juger par les longues files d’attente formées devant ces agences dès 8h du matin et même avant, les Algériens semblent impatients de quitter le pays. Selon Radia, une dame de 60 ans venu renouvelé le billet d’avion de sa fille coincée depuis quatorze mois en France : «Je m’attendais à ce qu’il y ait du monde, mais pas à ce point. Je suis ici depuis deux heures et je crois que j’en ai encore pour deux bonnes autres heures». Abderrahmane, père d’un étudiant en France, venu acheter un billet pour son fils, l’a jugé trop cher et a exprimé son mécontentement quant aux conditions et mesures d’entrée auxquelles devront se soumettre les Algériens désireux de retour au pays, notamment son fils. «Déjà que le billet est trop cher, il faut ajouter à cela les frais du séjour de confinement de 5 jours», nous confie notre interlocuteur, ajoutant : «C’est du vrai n’importe quoi !». Parmi cette file d’attente, plusieurs personnes sont venues acheter des billets pour visiter des proches qu’ils n’ont pas vus depuis des années. C’est le cas de Dalal, mère d’une fille deux ans qui n’a pas encore vu son papa, coincé en Tunisie. Elle est venue demander des clarifications sur le début des vols vers la Tunisie ainsi que les tarifs. «J’ai vu que les vols vers la Tunisie débutent en juillet, je suis venue demander si c’est vrai et voir aussi les tarifs». et d’ajouter : «Pour ne pas vous mentir, même si les tarifs sont trop élevés, après deux ans privée de mon mari, je suis prête à mettre le prix qu’il faut pour le rejoindre». Il est a rappeler qu’après 14 mois de fermeture des frontières algériennes, la compagnie aérienne nationale Air Algérie a annoncé, samedi dans un communiqué, son programme de vols et les tarifs. En effet, Air Algérie a indiqué que le vol Constantine-Tunis-Constantine se fera tous les vendredis, Alger-Istanbul-Alger (tous les dimanches), Alger-Paris (Orly)-Alger (tous les mardis et jeudis), Alger-Marseille-Oran (tous les Samedis) et celui de Alger-Barcelone-Alger (tous les mercredis). A propos des tarifs, Air Algérie a précisé que les indications tarifaires à partir de l’étranger sont arrêtées comme suit : au départ de Tunis : 591 dinars tunisiens l’aller-retour (TTC), au départ de Istanbul : 686 dollars l’aller-retour (TTC), au départ de Paris : 518 euros l’aller-retour (TTC), au départ de Marseille : 391 euros l’aller-retour (TTC) et au départ de Barcelone: 317 euros l’aller-retour (TTC). En supplément, ajoute le communiqué, les frais de confinement fixés à 41 000 DA (TTC) sont payables selon l’équivalent en monnaie étrangère (applicable uniquement pour la destination étranger-Algérie). Concernant les conditions d’entrée en Algérie, la compagnie a expliqué qu’en plus d’un billet d’avion confirmé sur le vol réservé, les personnes de plus de 12 ans doivent êtres munies d’un test RT-PCR Covid négatif datant de moins de 36 heures avant la date de départ (en langues arabe, française ou anglaise), à présenter à l’enregistrement et à remettre à l’arrivée. Une fiche sanitaire «dûment renseignée» à présenter à l’enregistrement et à remettre à l’arrivée, téléchargeable sur le lien (https://airalgerie.dz/fiche-sanitaire-fr-en-ar/), est également exigée. Le paiement des frais de confinement obligatoire de 5 nuitées au moment de l’achat ou de la confirmation du billet d’avion, ajoute Air Algérie, expliquant que le montant fixé à 41 000 DA (ou équivalent en monnaie étrangère) couvre les frais de transport vers le lieu du confinement, l’hébergement en pension complète et le test Covid prévu à la fin du confinement. L’exonération des frais de confinement est entendue dans la limite de deux enfants de moins de 12 ans par famille, note le document. Par ailleurs, la compagnie a annoncé que l’achat d’un nouveau billet est disponible sur son site web (www.airalgerie.dz), au niveau du Contact Center Air Algérie, au niveau de ses agences en Algérie, en France (Paris et Marseille), en Espagne, ainsi qu’au niveau de son agence à Tunis et celle d’Istanbul, soulignant que d’autres points de vente seront ouverts ultérieurement. Pour la confirmation et/ou changement des anciens billets, ainsi que le règlement des frais de confinement, ils se feront au niveau Contact Center Air Algérie, des agences de la compagnie en Algérie, en France (Paris et Marseille), en Espagne, ainsi qu’au niveau de son agence à Tunis et celle d’Istanbul, selon la compagnie.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img