18.9 C
Alger
mardi 26 octobre 2021

Les 13-14 octobre / Ghardaïa : 6ème Séminaire international sur les énergies renouvelables

Le 6ème Séminaire international sur les énergies nouvelles et renouvelables se tiendra en vidéoconférence les 13 et 14 octobre au siège de l’Unité de recherche appliquée en énergie renouvelable (Uraer-Ghardaïa), a-t-on appris des organisateurs.
Traditionnellement organisé tous les deux ans par l’Uraer de Ghardaïa, ce séminaire devait tenir sa 6ème édition en 2020, mais a été reporté pour cette année en raison de la pandémie du coronavirus et le confinement sanitaire.
La rencontre se veut un espace de partage et d’échanges d’expériences professionnelles et pédagogiques entre les ingénieurs, les enseignants et les chercheurs en matière d’énergie propre et durable, a indiqué à l’APS, le directeur de l’Uraer, Djelloul Djaâfar.
Son objectif est de s’enquérir des dernières nouveautés dans le domaine des énergies nouvelles et renouvelables, a-t-il souligné, ajoutant qu’elle constitue une plateforme idoine pour évaluer l’état d’avancement de la recherche dans ce domaine et l’application des différentes recommandations des éditions précédentes.
De nombreux experts et chercheurs nationaux et étrangers prendront part à ce 6ème rendez-vous biennal, considéré comme une tribune de partage des meilleures expertises et innovations énergétiques durables dans le monde, en vue de protéger l’avenir de la planète et contribuer à la réduction de la dépendance énergétique, à la préservation de l’environnement, à la limitation des émissions des gaz à effet de serre et à la lutte contre les changements climatiques, selon les organisateurs.
Le Programme de l’événement a été conçu spécialement pour répondre aux problématiques énergétiques propres et renouvelables et leurs applications dans le sud de l’Algérie, a-t-on souligné.
Au menu de cet événement figurent plusieurs conférences sur des thématiques-clés, notamment les systèmes photovoltaïques solaires et hybrides, le solaire thermique, les nouvelles énergies (hydrogène, pile à combustible), l’étude comparative de modèles de rayonnement solaire en milieu subsaharien, les ressources renouvelables (énergie solaire, éolienne, biomasse) et la maîtrise de l’énergie et environnement.
Les chercheurs de différentes universités (Algérie, Inde, Australie, Iran et Egypte) auront à s’informer sur l’expérience algérienne en matière d’énergies nouvelles et renouvelables et formuler des propositions et recommandations visant à renforcer la recherche appliquée dans ce domaine, à favoriser les échanges entre chercheurs et à attirer les jeunes à travailler dans ce secteur, au titre de la promotion de l’économie verte.
Inauguré en 1999, l’Uraer de Ghardaïa est affiliée au Centre national de développement des énergies renouvelables.
Son ambition est de devenir une plateforme internationale d’expérimentation et un nœud de communication régional dans le développement et la vulgarisation des énergies renouvelables ainsi que la maîtrise des nouvelles technologies concernant les énergies nouvelles, soulignent ses responsables.
Safy T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img