23.9 C
Alger
lundi 27 mai 2024

Législatives du 12 juin à Béjaïa: Les candidats absents sur le terrain

Quoique la campagne électorale pour les élections législatives anticipées du 12 juin boucle déjà 10 jours à Béjaïa, elle n’a pas encore débuté dans les faits à Béjaïa.
Sur le terrain, rien n’indique que des candidats sont en course pour les fauteuils confortables de la chambre basse du Parlement situé au boulevard Zighoud-Youcef. Les postulants se font rares et leur campagne électorale se résume à des rencontres de proximité et dans la discrétion totale. Des rencontres privées sont menées.
On est loin des grands évènements des années précédentes où l’on se faisait remarquer en visitant des cafés et lieux publics drainant du monde pour tenter de s’attirer les faveurs et la sympathie du public et faire parler de soi. Les candidats sont trop timides cette fois-ci et le contexcte y est pour beaucoup. La majorité est méconnue du public.
Certains n’ont même pas affiché leur photo, comme de coutume, sur les tableaux réservés à cela.
D’autres préfèrent le contact avec leurs connaissances, à défaut d’une approche directe avec les citoyens qui ont la tête ailleurs. Rien n’indique qu’il y a une campagne électorale ou un évènement politique. Même les partis politiques en lice qui disposent de militants chevronnés, jeunes et dynamiques, ne sont pas présents sur le terrain. Les sites ou panneaux prévus pour la publicité des candidats sont toujours vides. Très rares sont les listes qui ont fait leur apparition sur les réseaux sociaux.
L’on parle de la participation de certains personnalités connues dans la région, mais il est difficile de le confirmer. En outre, le programme des rencontres avec les électeurs n’a pas été communiqué comme d’habitude. Certains se sont contentés de communiquer leurs listes sur les réseaux sociaux et entre groupes restreints. «C’est pour éviter de provoquer des tensions que l’on procède ainsi», estiment certains observateurs. Cela est dû à l’hostilité affichée par les citoyens vis-à-vis de cette joute électorale.
Les postulants n’ont pas non plus ouvert, comme par le passé, des quartiers généraux (QG) et permanences électorales. Il faut attendre les jours prochains pour voir si les candidats sortiront de leur réserve et aller à la rencontre du public ou persister dans leur silence.
Il est utile de rappeler que 17 listes électorales sont en course pour dérocher les 9 sièges accrédités, cette fois-ci, à la wilaya de Béjaïa.
H. Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img