4.9 C
Alger
mercredi 8 février 2023

Le transport maritime et aérien des marchandises abordé en Conseil des ministres: Détérioration de la flotte nationale : Tebboune ordonne l’ouverture d’une enquête

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, hier, une réunion du Conseil des ministres consacrée à deux exposés relatifs au programme complémentaire de développement de la wilaya de Tissemsilt et à la feuille de route pour le développement de la flotte nationale de transport maritime et aérien de marchandises.

Par Aomar Fekrache

Le Président Tebboune a donné au gouvernement un ensemble de directives et instructions. Concernant le programme complémentaire de développement de la wilaya de Tissemsilt, et après approbation du Conseil des ministres, le Président a ordonné au gouvernement de tenir sa réunion, mercredi prochain, à Tissemsilt et entamé sa concrétisation sur le terrain en prenant en considération un certain nombre de mesures. A commencer par l’accélération du parachèvement des travaux de la ligne ferroviaire reliant Tissemsilt à Bouguezoul et entamer les travaux de réhabilitation des routes reliant Tissemsilt aux autres wilayas, ainsi que l’adoption du projet du dédoublement de la RN 14 reliant Tissemsilt et Khemis Meliana (Ain Defla) sur une distance de 84 km et son réaménagement.
Comme il a été décidé d’appuyer le programme de l’habitat rural dans la wilaya en adéquation avec sa vocation agricole et touristique, tout en affectant, en coordination avec les services des forêts, des assiettes foncières ce qui permettra aux familles de renouer avec les métiers d’artisanat connus dans la région.
Au sujet de la feuille de route pour le développement de la flotte nationale de transport maritime et aérien des marchandises, le chef de l’Etat a ordonné d’engager immédiatement une enquête pour demander des comptes aux responsables de la détérioration de ce secteur stratégique à tous les niveaux et responsabilités.
En outre, décision a été prise de fusionner les sociétés nationales Cnan Med et Cnan Nord, spécialisées dans le transport maritime. Le Président a aussi ordonné de revoir radicalement la structure et la politique du transport maritime de marchandises, à tous les niveaux, pour le réhabiliter et exposer le projet de la nouvelle stratégie de gestion dans un délai d’un mois.
Œuvrer par tous les moyens à la régularisation technique des navires algériens dans les ports internationaux en collaboration entre les ambassadeurs d’Algérie dans les pays concernés et les responsables du secteur du transport.
Comme il a été question d’ouvrir la voie aux expertises algériennes spécialisées dans le maritime, notamment les jeunes compétences et les anciens dans ce domaine en vue de créer des entreprises spécialisées dans la réparation des navires.
Pour le transport aérien, Abdelmadjid Tebboune a enjoint de revoir le mode de gestion d’Air Algérie, en se basant sur un plan moderne répondant aux normes internationales. Il faut aussi dynamiser la navigation aérienne à travers les aéroports du pays, étant des infrastructures stratégiques en mesure de relancer le trafic aérien. Aussi, il a été décidé de préparer le parachèvement de l’opération d’acquisition d’avions, dans les meilleurs délais, dans le cadre du renouvellement de la flotte aérienne nationale. La prochaine réunion du Conseil des ministres va trancher sur ce dossier, est-il indiqué. Reprendre la moyenne des vols d’Air Algérie de l’après épidémie de Covid, tout en intensifiant les vols pour la Omra et les vols à caractère touristique entre Paris et Djanet. Par ailleurs, le Président de la République a insisté sur la nécessité de poursuivre la réforme du secteur des collectivités locales sur la base d’une vision globale et profonde en adéquation avec son programme présidentiel, d’autant que la structure juridique qui les sous-tend n’est plus au diapason des grands changements que connaît le pays. Instruction a été aussi donnée de préparer des propositions viables et modernes concernant les codes de commune et de wilaya, étant les deux institutions constitutionnelles habilitées à gérer les collectivités locales et régionales. Il a été également souligné la nécessité de prendre en considération les spécificités de chaque commune en fonction de ses capacités et sources de revenus.
A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img