10.9 C
Alger
samedi 24 février 2024

Le Quai des rêves» de Brahimi Safi: Un roman empreint de poésie 

 

 

Par Abla Selles

 

Une année après la parution de son recueil de poèmes «Nostalgies plurielles», Brahimi Safi, ce poète natif de la ville côtière de Béni Saf, vient de signer son premier roman «Le Quai des rêves», paru aux éditions El Amir, une œuvre empreinte de poésie, qui raconte une histoire d’amour qui fait voyager le lecteur entre Béni Saf, Boussâada, Lattaquié, Alep et Paris. Dans un style simple, fluide et sans fioritures, plein de sensibilité et de sincérité, Brahimi Safi raconte dans «Le Quai des rêves» une histoire d’amour, qui invite le lecteur à un périple entre Béni Saf et Boussâada (Algérie), Lattaquié et Alep (Syrie) et Paris (France), une histoire pleine de rebondissements, qui tient en haleine, mais se termine par un banquet. «Le Quai des rêves, premier roman de Safi Brahimi, raconte une histoire d’amour comme je n’en lis plus depuis très longtemps, une histoire d’amour faite de sincérité de part et d’autre, et qui finit bien», écrit Lynda Chouiten, écrivaine et professeure de Littérature anglophone, dans la préface du roman. Elle a ajouté que c’est «une histoire qui croit à l’amour, au courage et à la sincérité. Dans une époque violente et pleine de cynisme comme la nôtre, c’est une histoire teintée de naïveté, certes, mais qui fait du bien». Pour Lynda Chouiten, Le Quai des rêves est un «véritable bain culturel. C’est aussi le texte d’un amoureux du Beau, d’un esthète. Il baigne dans une atmosphère d’art, de jardins, de fleurs, et est ponctué de citations de poètes comme Ibn Arabi, l’Emir Abdelkader et Ahmad Al-Sanawbari». Brahimi Safi est ingénieur de formation et cadre d’une entreprise publique à la retraite. Il vit actuellement à Oran, mais n’a jamais coupé le cordon ombilical avec sa ville natale «Béni Saf», qu’il raconte à sa manière dans ses poèmes dans son recueil «Nostalgies plurielles».

A.S

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img