18.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Le projet coûtera 90 milliards DA au lieu de 60 milliards initialement: Tizi Ouzou : la pénétrante autoroutière relancée cet été

Le projet de la pénétrante autoroutière de Tizi Ouzou ne sera pas livré dans les délais contractuels actuels, à savoir le premier trimestre 2022, en raison de la mise à l’arrêt du chantier pendant plus d’une année suite à la crise sanitaire du Covid-19. C’est ce que nous avons appris auprès du directeur local des travaux publics, Smail Rabhi.

Par Hamid Messir

Ce dernier estime à pas moins d’une année pour rattraper le retard accusé, «à condition que de nouvelles contraintes ne surgissent pas d’ici là». «Le taux actuel d’avancement du projet lancé en 2014 varie entre 53 à 54 %», selon le même responsable qui nous a précisé que «la relance significative du chantier pourrait intervenir durant cet été, à la faveur du retour des expatriés du groupement des entreprises réalisatrices turques, Nurol-Ozgun et du bureau d’études italien chargé du suivi du projet». Néanmoins, pour Smail Rabhi il est question d’accorder «la priorité aux travaux restants de cette pénétrante, comme le tronçon d’évitement de la ville de Draa El Mizan, d’une longueur de 7 à 8 km, dont l’impact est très attendu eu égard au trafic dense causant des désagréments sur divers plans». Le directeur des travaux publics de Tizi Ouzou a assuré que «le problème de disponibilité des crédits de paiement ne se pose plus». Dans le même sillage, il a fait état d’«une grande avancée dans la levée des contraintes et de déplacement des réseaux de voirie», précisant, à titre d’exemple, que «le traitement des expropriations, dont le nombre de lots concernés est de 1 232 lots, dont 777 ont été régularisés et le reste en cours avec 322 lots en phase de publication, précéde l’achèvement de leur prise en charge financière de l’indemnisation». S’agissant des bâtisses situées sur le tracé du projet et concernées par la démolition, elles sont au nombre de 60 à 70 familles à reloger. Contrairement aux 36 km situés sur territoire de la wilaya de Tizi Ouzou, pour les 12 km traversant la wilaya de Bouira le taux d’avancement dépasse les 60 % sans contraintes. En termes de consommation de crédits, notre interlocuteur a fait état de près de 50 milliards de dinars déjà consommés de l’enveloppe initiale inscrite pour le projet qui était de 60 milliards de dinars, dont 8 milliards de dinars consacrés à l’indemnisation des expropriés. Dans le même sillage, Smail Rabhi a précisé que la réévaluation de la pénétrante autoroutière fait ressortir un coût global du projet de pas moins de 90 milliards de dinars.
H. M.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img