17.9 C
Alger
jeudi 25 avril 2024

«Le prisonnier» au théâtre régional de Tizi Ouzou: Une image sur les crimes du colonisateur et les sacrifices du peuple

La Journée nationale du chahid a été célébrée à Tizi Ouzou par la présentation de la pièce de théâtre «Le prisonnier», au théâtre régional Kateb-Yacine. La pièce revient sur les crimes odieux commis par la France coloniale en Algérie et la résistance algérienne qui lui a fait face.

Par Abla Selles

La trame de la pièce met en lumière un des aspects répressifs qu’est la torture, comme moyen d’obtenir des informations, pratiquée par l’armée coloniale française durant la guerre de Libération nationale sur les prisonniers, et la résistance de ces derniers, convaincus du devoir de sacrifice pour leur cause.
Les événements se passent dans un endroit secret, au milieu de nulle part, entre un prisonnier algérien accusé de détenir des informations capitales sur la révolution et un officier français chargé de le faire parler.
Les deux hommes nourrissent des rêves opposés. L’officier, celui de soustraire les informations au prisonnier pour mater la révolution et obtenir sa promotion, et le prisonnier, celui de garder le secret pour sauver ses frères et vivre libre dans son pays indépendant.
Malgré toute la ruse et les sévices psychologiques et physiques que lui fait subir l’officier colonial, le prisonnier, armé de ses idéaux et de sa conviction de la justesse de sa cause, parvint à supporter sa douleur et à résister dans une lutte poussée à son paroxysme.
Il parviendra même, par sa résistance à la tentation et à la douleur, à renverser la situation et à briser le moral de l’officier qui finit par s’effondrer.
«Le prisonnier» qui a capté un public intéressé, étant présenté une journée de semaine non fériée, est une production de la coopérative théâtrale «La renaissance» de Bordj Menaïel (Boumerdès) de 2021.
Il est à noter que plusieurs activités ont été organisées pour célébrer la Journée nationale du chahid. Toutes les villes du pays avaient concocté des programmes spéciaux pour célébrer cette occasion. Le but majeur de ces activités est de rendre hommage à la résistance et aux martyrs algériens qui ont sacrifié leur vie, leurs biens et leur famille pour la libération de notre pays. La célébration de la Journée nationale du chahid est, entre autres, une occasion pour revenir sur les crimes et la barbarie du colonisateur français en Algérie.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img