13.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Le Président Tebboune depuis hier à Ankara / Algérie-Turquie : conforter un partenariat déjà solide

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, est depuis hier en Turquie, pour une visite d’Etat de trois jours à l’invitation de Recep Tayyip Erdogan. Le chef de l’Etat est accompagné d’une délégation ministérielle importante.

Par Massi Salami

«Monsieur le Président aura avec son frère le président de la République de Turquie, des entretiens sur les relations algéro-turques et les moyens de les renforcer au mieux des intérêts des deux peuples frères, ainsi que sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun», a indiqué la Présidence de la République dans un communiqué. Cette visite constitue une opportunité pour consolider les relations d’amitié historiques entre les deux pays et devra permettre de donner un nouvel élan à la coopération bilatérale soutenue par un Traité d’amitié et de coopération depuis 2006. Comme elle sera une occasion pour renforcer le partenariat liant les deux pays et poursuivre la concertation politique sur les questions régionales et internationales. Aussi, faut-il relever que cette visite d’Etat intervient après une série de visites et de rencontres menées entre les hauts responsables des deux pays. Le président turc avait effectué une visite de travail et d’amitié en Algérie les 26 et 27 janvier 2020, juste après l’élection de M. Tebboune à la magistrature suprême. En décembre 2021, c’était le Premier ministre, Aimene Benabderrahmane, qui avait représenté le président de la République aux travaux du 3e Sommet Turquie-Afrique, tenu à Istanbul. Il avait été reçu par le Président Erdogan. Benabderrahmane avait affirmé qu’il avait été chargé de transmettre plusieurs messages au Président Tebboune, notamment une invitation de la part de son homologue turc pour effectuer une visite en Turquie «dans les plus brefs délais». Outre les questions régionales et internationales, l’économie aura certainement la part du lion lors de cette visite.
En fait, le volume des échanges entre les deux pays est en constante évolution, avec plus de 4 milliards de dollars en 2021. Si en 2000, l’Algérie ne comptait que sept entreprises turques, elle est de nos jours au 7e rang des pays dans lesquels la Turquie investit le plus dans le monde et la première en Afrique. Les investissements directs turcs en Algérie ont atteint près de 5 milliards de dollars et ont généré quelque 30 000 postes d’emploi, selon des données officielles turques.
Des investissements qui concernent, entre autres, les secteurs de l’acier et du fer, du textile, des produits chimiques et d’entretien, des produits pharmaceutiques et agroalimentaires. Parmi les grands investissements turcs en Algérie, l’on peut citer, entre autres, le complexe sidérurgique Tosyali, investi dans la production du rond à béton, du fil machine et des tubes en spirale et prochainement dans l’acier plat, ainsi que du complexe intégré des métiers de textile du Groupe «Tayal». Le nombre d’entreprises turques en Algérie est de 1 400, présentes dans divers secteurs à l’image de la Construction, le bâtiment, les Travaux publics, l’Industrie, l’Agriculture, la distribution et les Technologies de communication, ainsi que le transport maritime et aérien. La valeur totale des projets gérés par les entrepreneurs turcs en Algérie est d’environ 20 milliards de dollars. Par ailleurs, les exportations de l’Algérie vers la Turquie ont atteint 2,5 milliards de dollars, tandis que les importations ont été de l’ordre de 1,7 milliard de dollars. Les exportations sont composées à plus de 90 % de produits énergétiques, tels que le gaz naturel liquéfié (GNL), le pétrole brut et le gaz naturel. Les exportations turques vers l’Algérie sont constituées, elles, de véhicules de transport, de pièces de rechange, de produits de fer et d’acier, d’outils et pièces de machines, de produits textiles, d’habillements non tissés, d’outillage, d’appareils de télévision et de communication, de métaux non ferreux, de céréales et leurs dérivés, ainsi que d’emballages de papier-carton et plastique. Il est à souligner aussi que les deux pays avaient renouvelé en 2020 le contrat permettant à l’Algérie d’approvisionner la Turquie en GNL jusqu’à 2024, faisant de l’Algérie le premier fournisseur de GNL à la Turquie et le 4e fournisseur de gaz de pétrole liquéfié (GPLc).
M. S.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img