10.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Le président Tebboune au Sommet arabe d’Alger: Appel à la création d’un comité de liaison en soutien à la cause palestinienne

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a prononcé hier une allocution devant les participants au 31e Sommet arabe au Centre international des conférences « Abdelatif-Rahal ».

Par Aomar Fekrache

Il a indiqué que ce  » sommet se tient dans une conjoncture régionale et internationale exceptionnelle d’une extrême complexité, marquée par la montée des tensions et des crises, en particulier dans notre monde arabe  » qui, a-t-il précisé,  » jamais dans son histoire contemporaine n’a connu de périodes aussi difficiles et suscitant autant d’inquiétude que celle que nous vivons aujourd’hui « . Ces crises complexes aux dimensions et risques multiples se posent  » avec la multiplication des défis intérieurs et extérieurs majeurs que connaît le monde post-Covid19, et qui ont entraîné un changement des équilibres, des tiraillements et l’exacerbation du phénomène de polarisation, lesquels contribuent, dans une large mesure, à la prolifération des crises, qui ont des retombées sur la paix et la sécurité internationales et impactent plusieurs pays, notamment dans leur sécurité alimentaire « . Le président de la République a expliqué que la région arabe recèle de gigantesques potentialités naturelles, humaines et financières à même de nous ériger en force économique agissante dans le monde.  » Nous sommes, ainsi, appelés à reprendre confiance en nos capacités pour peser de tout notre poids et agir de manière influente sur la scène internationale et l’économie mondiale, d’autant que les réserves de change de nos pays arabes équivalent à celles de l’Europe ou des grands ensembles économiques asiatiques ou américains « . Et de proposer :  » Nous nous devons tous de construire un bloc économique arabe solide, garant de nos intérêts communs, tout en œuvrant à la définition des priorités et des domaines d’action commune, à impact positif immédiat et perceptible pour les peuples arabes « . L’autre point de grande importance évoqué par le Président Tebboune est la question palestinienne.  » En cette conjoncture internationale, la question palestinienne demeure notre cause centrale, au cœur de nos préoccupations et en tête de nos priorités, au moment où elle fait l’objet de tentatives de liquidation, du fait de la poursuite de graves violations par les forces d’occupation qui étendent leurs colonies illégales, tuent des innocents, envahissent villes et villages palestiniens, confisquent des terres et des biens, démolissent des maisons et des bâtisses et forcent le peuple palestinien autochtone à l’exode, notamment à Al-Qods occupé « . Face à l’inertie du Conseil de sécurité et des Nations unies qui peinent à imposer la solution à deux Etat, ajoute le président de la République,  » nous sommes appelés à fédérer les efforts collectifs pour davantage de soutien politique et financier à même de permettre au peuple palestinien de résister aux crimes systémiques de grande envergure « . Dans le cadre du respect de notre devoir arabe vis-à-vis de la cause palestinienne  » je souhaiterais que ce sommet puisse permettre la création d’un Comité arabe de liaison et de coordination en soutien à la cause palestinienne « . L’Algérie, a-t-il souligné, est pleinement disposée  » à soumettre cette revendication vitale aux Nations unies pour convoquer une Assemblée générale extraordinaire, aux fins d’accorder à l’Etat palestinien la qualité de membre à part entière aux Nations unies « . A cette occasion, a-t-il déclaré,  » je ne puis que réaffirmer mes félicitations aux frères palestiniens pour l’accord historique parrainé par l’Algérie avant la tenue du Sommet, à savoir la signature de la Déclaration d’Alger pour l’unification des rangs pour l’Unité palestinienne. Il a ainsi invité les dirigeants arabes, à conjuguer les efforts en vue d’accompagner les frères Palestiniens sur la voie du parachèvement de ce projet national pour tourner définitivement la page des différends, à la faveur de la mise en œuvre des échéances nationales prévues par la feuille de route adoptée et énoncée dans la Déclaration d’Alger. Concernant les crises que traversent certains pays, à l’instar de la Libye, de la Syrie et du Yémen, le président de la République a indiqué :  » Depuis cette tribune, j’invite toutes les parties internes, régionales et internationales à faire prévaloir la voie du dialogue inclusif et de la réconciliation nationale, loin de toute ingérence dans les affaires internes, afin de parvenir aux solutions politiques, pacifiques et consensuelles « . Par ailleurs, il a affirmé que le défi de la réforme constitue, aujourd’hui, une nécessité impérieuse et exige un mode de traitement sérieux, responsable et crédible, partant de la conviction de toutes les parties quant à la nécessité de réformes diligentes, radicales, profondes et exhaustives de l’action arabe commune, pour que la Ligue arabe puisse accomplir le rôle qui lui est dévolu pour relever les défis et s’adapter aux derniers développements survenus sur les scènes régionale et internationale.

A. F.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img