11.9 C
Alger
mercredi 8 février 2023

Le Mondial des records: Mbappé égale Henry, Lewandowski chasse la guigne

Le titre suprême étant une consécration que chaque équipe souhaite décrocher, mais certains joueurs sont aussi à la recherche de triomphes individuels.

Par Mahfoud M.

C’est le cas de certains attaquants qui font tout pour casser les records et en établir de nouveaux afin de rester dans l’histoire et la légende de leurs pays. Le jeune attaquant français, Kylian Mbappé, est parmi les joueurs les plus en vue de ce mondial qatari. Après une belle consécration collective avec les Bleus avec lesquels il avait décroché le Mondial russe, le Parisien souhaite, cette fois-ci, contribuer grandement aux succès de l’équipe de France. Débutant en force la phase des poules avec un but face au Costa Rica et deux autres face au Danemark, Mbappé nourrit de grandes ambitions, puisqu’il cherche à battre un record que détient un de ses compatriotes. Marquant son 30e but en sélection, il a réussi à rejoindre Thierry Henry comme deuxième meilleur buteur français de l’histoire en Coupe du monde avec six unités en deux éditions. Thierry Henry a inscrit six buts en quatre éditions (1998, 2002, 2006, 2010). Mbappé en avait inscrit quatre lors de sa première participation au Mondial-2018, remporté par les Bleus, puis deux autres cette année au Qatar, un contre l’Australie (4-1), un contre le Danemark. Le record de Just Fontaine, avec 13 buts au Mondial-1958, reste pour l’heure inatteignable. Après son but, Mbappé est crédité de 30 buts en 61 sélections. Il égale le total de Just Fontaine (en 21 sélections) et Jean-Pierre Papin (en 54 sélections) et talonne Zinédine Zidane, actuel septième meilleur buteur français de l’histoire avec 31 unités. Au cours de ce Mondial aussi, Mbappé se position en pôle position, puisque il est premier en compagnie de l’attaquant de l’Equateur, Enner Valencia, avec trois buts pour chacun d’entre eux.
De son côté, et après une interminable attente de 442 minutes, l’avant-centre de la Pologne, Robert Lewandowski, a enfin ouvert son compteur en Coupe du monde, samedi en fin d’après-midi contre l’Arabie saoudite (2-0). Ce n’est probablement pas le but le plus dur qu’il aura eu à inscrire dans son immense carrière. Lewandowski ne s’est pas fait prier, ensuite, pour doubler la mise et mettre sa Pologne à l’abri d’une Arabie saoudite accrocheuse. Il a ensuite vécu une véritable délivrance personnelle avec ce premier but dans la compétition planétaire. A la fin de la rencontre, il a levé les deux bras vers le ciel, et est resté un moment sur la pelouse, le sourire aux lèvres. «C’est l’un des meilleurs attaquants du monde», a sportivement glissé le sélectionneur français de l’Arabie saoudite, Hervé Renard. A 34 ans, Robert Lewandowski dispute au Qatar sa deuxième Coupe du monde. La première en Russie ne s’était pas passée de la meilleure des façons, conclue après trois matches sans le moindre but dans un groupe avec le Sénégal (défaite 2-1), la Colombie (défaite 3-0) et le Japon (victoire 1-0). «Le premier but, je le dédie toujours à mon père et à toute ma famille, parce qu’ils savent ce que ça représente pour moi. Seuls eux savent à quel point c’est difficile», a glissé Lewandowski après la rencontre. Au Qatar, il avait prolongé sa disette de 90 minutes supplémentaires, notamment en ratant un penalty contre le Mexique, pour le premier match de la Pologne.

M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img