21.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

Le ministre Saïhi l’a annoncé : Un centre de santé mère-enfant bientôt dans chaque wilaya

Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a fait état, à Alger, de la création de centres de référence pour la protection «Mère-enfant» dans toutes les wilayas du pays pour servir de point de départ à différentes activités liées à la mère et à l’enfant.

Par Nawel H.

Lors d’une journée d’étude organisée par le ministère de la Santé à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la protection de la mère et de l’enfant, sous le slogan «Protection de la mère et de l’enfant, un engagement renouvelé», M. Saihi a affirmé que l’approche stratégique relative à la protection de cette catégorie constitue une priorité de la santé publique et fait partie intégrante de la deuxième édition du programme national de prise en charge du malade, soulignant que le succès de cette stratégie est tributaire de «la création de centres de référence pour la protection mère-enfant dans chaque wilaya».
Ces centres, précise-t-il, seront «un point de départ pour différentes activités liées à la Mère et à l’Enfant afin de promouvoir la coordination entre l’action locale et nationale pour la mise en œuvre du programme national», ajoutant que l’approche nationale adoptée à cet effet repose sur «l’aspect préventif», au vu de l’importance de cette frange de la société. Le ministre a également indiqué que «la numérisation de toutes les opérations liées à cette catégorie sera achevée d’ici le début de l’année prochaine», citant, à ce propos, «la numérisation de toutes les opérations de vaccination et le dépassement du stade du carnet de santé». La célébration de cette journée nationale s’inscrit dans le cadre des «efforts visant à conférer le caractère institutionnel à cette journée instituée en vertu de l’arrêté ministériel du 7 avril courant». A cette occasion, la représentante du Bureau de l’Unicef en Algérie, Katarina Johansson, a mis en avant les efforts de l’Algérie en matière de protection de la mère et de l’enfant, estimant que l’institution d’une journée à cet effet «réaffirme l’engagement de l’Algérie à garantir le droit de l’enfant à la prise en charge sanitaire conformément aux conventions internationales en vigueur». Mme Johansson a affiché «la disponibilité de son organisme à accompagner les efforts nationaux».
De son côté, le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Algérie, Nouhou Amadou, a «salué» les efforts de l’Algérie dans ce domaine qui est au cœur des priorités du système de santé qui connaît des avancées sur tous les plans. Plusieurs interventions ont été données à cette occasion sur l’état et les perspectives de la protection de la santé de la mère et de l’enfant, les meilleures pratiques en la matière, la numérisation de la vaccination et le planning familial.

N. H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img