21.9 C
Alger
dimanche 19 mai 2024

Le ministre des Travaux publics: L’autoroute Est-Ouest est devenue un « danger » pour les usagers

L’autoroute Est-Ouest est devenue un « danger » pour les usagers de la route, reconnait le menistre des travaux publics, Kamel Nasri. Censée réduire la distance entre les villes du Nord, l’autoroute Est-Ouest, se trouve dans un état critique. La chaussée est devenue impraticable par endroits; Des travaux sont encore inachevés, des glissements de terrain sont fréquents, des crevasses et des nids de poules prennent forme dans plusieurs endroits,… Les multiples opérations de mise à niveau engagées sur plusieurs tronçon, qui ont coûté des enveloppes financières faramineuses au Trésor public n’ont rien changé. Cette autoroute constitue aujourd’hui un véritable danger public. Le ministre des Travaux publics, Kamel Nasri, expliqué que la circulation dense et les charges excessives ont provoqué l’usure de nombreux tronçons de l’autoroute Est-Ouest, qui est devenue un « danger » pour les usagers de la route. Lors d’une plénière au Conseil de la Nation, consacrée aux questions orales, le ministre a expliqué que la restauration des tronçons de l’autoroute est-ouest, notamment dans son axe Est, avait connu par le passé quelques réparations, mais la densité du trafic et la charge excessive ayant dépassé la limite a entrainé son usure à nouveau, rapporte l’agence APS. Dans ce contexte, la circulation des poids lourds et le non-respect de la charge maximale ont considérablement affecté la viabilité de ces routes. Les études réalisées sur le sujet indiquent que l’autoroute, qui était initialement conçue pour accueillir 100.000 véhicules, enregistre actuellement la circulation de plus de 200.000 véhicules, ajoute Kamel Nasri. Cette situation appelle une réparation « urgente » des tronçons vétustes, notamment la route reliant Lakhdaria à Bouira, « située dans une zone géotechnique très compliquée », selon le ministre. L’Algérienne des autoroutes (ADA) a mobilisé des patrouilles tout au long de l’autoroute est-ouest pour apporter l’assistance nécessaire et réaménager les signalisations routières notamment dans la wilaya de Bouira, a-t-il relevé. Pour rappel, l’Autouroute Est-Ouest, traversant l’Algérie de l’extrême Ouest à l’extrême Est, a été achevée à plus de 90%. En 2014, l’ancien ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi, avait évalué le coût de cette importante infrastructure à 13 milliards de dollars pour les 1216 km ouverts à la circulation sur la longueur totale de l’autoroute qui est de 1300 km Le dernier tronçon de 84 km et se trouvant dans la wilaya d’El Tarf jusqu’à la frontière algéro-tunisienne, dont la réalisation a été confiée à la société chinoise « CITIC », a connu un retard en raison de la résiliation du contrat avec le Groupe japonais « Cojaal » et les retombées de la crise sanitaire due à la propagation du covid-19 sur la cadence des travaux. En mai dernier, le ministre des Travaux publics et des Transports, Kamal Nasri, avait indiqué que les travaux de ce dernier tronçon de l’autoroute Est-Ouest s’achèveront courant 2021.
Louisa A.R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img