25 C
Alger
mercredi 21 octobre 2020

Le ministre de la Jeunesse depuis Tizi-Ouzou: Pour une implication du tissu associatif dans la gestion des affaires publiques

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, a souligné, avant-hier, lors d’une visite de travail à Tizi-Ouzou, l’importance accordée par l’Etat à l’implication du mouvement associatif et de la jeunesse, en général, dans la gestion des affaires publiques. M. Khaldi, qui s’exprimait lors d’une rencontre avec la société civile locale autour de l’élaboration du Plan national de la jeunesse 2020-2024, a mis en évidence «l’engagement de l’Etat à accompagner le mouvement associatif et la jeunesse dans son ensemble et à l’impliquer, de manière effective, pour en faire des partenaires dans la gestion des politiques publiques». Le ministre a invité, à l’occasion, les représentants du mouvement associatif et de la société civile à «un débat ouvert, franc et constructif pour contribuer à l’élaboration de cette nouvelle feuille de route et l’enrichir par des propositions concrètes». Assurant partager les préoccupations de la jeunesse et se défendant de faire de «fausses promesses» et ne s’avancer que sur «des choses réalistes et réalisables», M. Khaldi, qui a loué «l’activisme» du tissu associatif local qui, a-t-il dit, est «des plus actifs au niveau national», s’est engagé à étudier l’ensemble des propositions formulées. «Je suis venu écouter vos préoccupations et vos propositions, en toute démocratie et transparence, pour les intégrer dans ce nouveau plan qui consacre les engagements et les orientations de l’Etat envers la jeunesse», a-t-il déclaré. Notant les différentes contraintes soulevées durant cet échange, dont l’allègement de diverses procédures de création d’association, d’accès aux structures de jeunesse et de promotion du travail associatif, le ministre a plaidé une «dé-bureaucratisation» du secteur, à commencer par la gestion des structures de jeunesse. «Ce n’est pas à l’administration de gérer les structures de jeunesse, maison de jeunes et autres, mais au mouvement associatif et à la société civile qui doivent en faire des espaces de loisirs, de culture et surtout des espaces de débats de citoyenneté», a plaidé M. Khaldi. Lors de cette visite de travail, le ministre a également procédé durant la matinée à l’inauguration de deux structures sportives dans les communes de Draa El Mizan et Irdjen, respectivement, au sud-ouest et sud-est de Tizi-Ouzou, et inspecté deux autres chantiers dont l’un au niveau du chef-lieu de wilaya. Interpellé, à Draa El Mizan comme à Irdjen et Tizi-Ouzou, à propos des infrastructures sportives de proximité, M. Khaldi s’est engagé à réaliser davantage d’infrastructures en favorisant les zones enclavées pour, a-t-il soutenu, «réduire les asymétries de développement entre le monde rural et urbain».
Farouk F.

Article récent

Djerad donne aujourd’hui à Batna le coup d’envoi: Une rentrée scolaire pas comme les autres

Après plusieurs mois de confinement, les élèves reprennent aujourd'hui le chemin de l'école. Une rentrée scolaire particulière qui intervient dans une conjoncture...
--Pub--

Articles de la catégorie

En visite à Bouira: Merad insiste sur «un recensement exhaustif» des zones d’ombre à travers le pays

Le conseiller du président de la République chargé des zones d'ombre, Brahim Merad, a insisté, dimanche à Bouira, sur l'impératif de lancer...

Nazih Berramdane: Nécessité de doter la société civile de mécanismes juridiques et réglementaires et de la structurer

Le conseiller auprès du président de la République chargé du Mouvement associatif et de la Communauté nationale à l'étranger, Nazih Berramdane, a...

Rencontre: Aissa Belakhdar appelle les associations religieuses à contribuer à la consolidation du patriotisme

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et associations religieuses, Aissa Belakhdar, a exhorté, dimanche à Tiaret, les représentants...

Logements à Ouzellaguen/ Béjaïa: Déception de nombreux demandeurs

Plusieurs dizaines de demandeurs de logements sociaux de la commune d'Ouzellaguen, ne figurant pas sur la liste des pré-bénéficiaires des 620 logements...
- Advertisement -