24.9 C
Alger
mercredi 17 août 2022

Le ministre appelle l’Etusa à les desservir : Problème de transport dans les nouvelles cités à Alger

«L’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (Etusa) a été appelée à identifier les différents points noirs dans la capitale, en particulier dans les nouvelles cités, pour les desservir par les moyens de transport à travers de nouvelles lignes», a indiqué, hier, un communiqué du ministère des Transports.
Les habitants des cités nouvellement réalisées se plaignent souvent de l’absence de transport. Cette situation oblige certains résidents à faire appel aux services des taxis clandestins, ce qui revient souvent trop cher, d’autres se déplacent à pied sur plusieurs kilomètres avant de trouver un arrêt de bus, ce qui n’est pas facile à faire quotidiennement. Cette situation a interpellé le ministre des Transports, Aissa Bekkai, qui a incité l’entreprise, lors d’une réunion organisée le 23 août avec les cadres et le directeur général de l’Etusa, «à identifier les différents points noirs dans la capitale, en particulier dans les nouvelles cités, pour les desservir par les moyens de transport à travers de nouvelles lignes de l’Etusa, en vue de leur désenclavement». Bekkai a recommandé, indique un communiqué du ministère, «l’exploitation de la main-d’œuvre de l’Etusa spécialisée notamment en matière de numérisation, pour la création d’un bureau d’études chargé d’assurer l’expertise dans les différents domaines y afférents et contribuer, par la même occasion, à la diversification des activités de la société et de ses domaines d’intervention, pour sa viabilité et sa prospérité en tant qu’entreprise leader dans le secteur». Lors de cette rencontre, les missions et les capacités de l’entreprise, notamment le parc des bus de transport des voyageurs, du personnel et des personnes aux besoins spécifiques ainsi que les équipements et les infrastructures de base (centres de formation et les ateliers de maintenance et de réparation) ont été présentées. Il a été exposé un rapport détaillé sur les efforts consentis par l’entreprise en matière de modernisation et numérisation des services, à l’instar des programmes, des applications électroniques au niveau des bus intelligents, des stations et des différents services numériques offerts aux passagers, développés exclusivement par les ingénieurs de l’entreprise. Le directeur général de l’Etusa a présenté les mesures liées à la lutte contre Covid-19, dont le protocole sanitaire et l’opération de vaccination initiée par l’entreprise au profit des travailleurs, des acteurs du secteur et des citoyens. Dans ce cadre, Bekkai a appelé les responsables de l’entreprise à prendre toutes les mesures nécessaires pour participer «au grand rendez-vous qui sera organisé par le ministère de la Santé le 4 septembre prochain pour augmenter le taux de vaccination, étant une étape essentielle pour sortir de la crise sanitaire». En outre, il est à rappeler que lors d’une réunion avec les syndicats du secteur du transport routier, à savoir l’Union nationale des chauffeurs de taxi, l’Organisation nationale des transporteurs algériens et l’Union nationale des transporteurs algériens, Bekkai a souligné la nécessité de «revoir la gestion des lignes de longue distance, en mettant en place des points de liaison inter-wilayas, insistant sur le rôle joué par les syndicats à travers les campagnes de sensibilisation contre le fléau dangereux des accidents de la route». Le ministre a appelé ces acteurs à contribuer à l’enrichissement de la stratégie du secteur à travers des propositions efficaces et à participer au large débat que le ministère compte ouvrir avec les professionnels sur la création du Conseil national de transport routier qui devrait résoudre plusieurs problèmes dont souffre le secteur des Transports.
Thinhinene Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img